Prince Harry : pourquoi n’a-t-il volontairement pas préparé Meghan Markle à son rôle dans la famille royale ?

Un expert royal estime que les tensions actuelles chez les Windsor ne sont au fond imputables qu’à Harry. Ce dernier craignant de faire fuir sa belle aurait omis volontairement de la préparer à rentrer dans la famille royale britannique. Meghan Markle n’a ainsi pu éviter aucun des écueils du chemin…

Harry d’Angleterre

Meghan Markle

De nombreux observateurs de la vie royale britannique s’accordent à penser que jamais la situation ne se serait ainsi envenimée entre le prince Harry et les siens si ce dernier avait été honnête avec Meghan Markle quant aux devoirs inhérents à la fonction de membre de la famille royale, alors qu’il commençait à la fréquenter. Robert Jobson, auteur d’une somme biographique sur le prince Philip, a ainsi indiqué que le prince n’avait pas joué franc-jeu afin de ne pas décourager la jeune actrice de Hollywood. Il aurait ainsi évité de lui expliquer qu’appartenir à la famille royale était de fait, un emploi à temps plein.

Elle n’a absolument pas compris

Dans Page Six, Robert Jobson a ainsi révélé : “Ce n’est pas le type le plus malin, mais on peut penser que s’il n’a rien dit c’est qu’il ne tenait pas plus que ça à le faire“. L’auteur a ajouté : “C’est un travail difficile d’être membre de la famille royale. Les gens pensent que ce n’est pas le cas, mais ça l’est. Ce n’est pas glamour et peut-être qu’elle n’avait pas du tout envie de ça finalement“. Le biographe a ensuite précisé que c’est sans doute la raison pour laquelle Meghan Markle est entrée dans la famille royale sans réellement comprendre les tenants et les aboutissants de la Firme. Robert Jobson a assuré que la maman d’Archie semblait n’avoir aucune conscience d’un ordre hiérarchique, et avait les plus grandes peines à l’accepter : “Quand elle a vu qu’elle avait la petite maison et que William et Kate étaient le couple phare de la monarchie, elle n’a probablement pas compris“. Selon l’écrivain, Meghan se serait dit : “‘ Eh bien, nous pouvons faire mieux que cela’ mais en vérité son attitude était inacceptable“.

Le biographe a conclu en arguant : “Pour moi tout est la faute de Harry, parce qu’il savait ce qui l’attendait mais il a voulu le beurre et l’argent du beurre, on ne peut pas agir de cette façon“. Une attitude à sans doute mettre sur le compte de ses expériences passées. Chelsy Davy et Cressida Bonas avaient en effet toutes deux rompu leur liaison sentimentale avec le frère cadet de William, ne se sentant ni l’une ni l’autre prêtes à épouser une fonction royale…

Source: Lire L’Article Complet