Prince William « pris de doutes » : son échappatoire pour fuir la pression monarchique

C’est sur les épaules du prince William que reposera un jour la monarchie britannique. De quoi légitimement éprouver un léger vertige – et des doutes même – quant à cette fonction qui lui donnera moins, il le sait, de privilèges que de devoirs…

William d’Angleterre

Harry d’Angleterre

L’interview accordée par les Sussex à Oprah Winfrey et qui fut diffusée le 7 mars dernier à travers le monde, a généré une onde de choc au sein de la famille royale. Les sujets à polémique n’ont pas manqué lors de cet entretien sulfureux qui a laissé un goût amer dans la bouche de ceux qui vivent selon le précepte de la reine Victoria : Ne jamais s’expliquer, ne jamais se plaindre. La duchesse de Cambridge Kate Middleton et la princesse Anne ont toutes deux été victimes d’accusations de la part des Sussex, mais ni le prince Charles ni le prince William n’ont été épargnés par le papa d’Archie, qui s’est montré extrêmement critique vis à vis de la monarchie Britannique. « Mon père et mon frère sont prisonniers », avait-il lâché à une Oprah Winfrey interdite. « Ils ne peuvent pas la quitter », a-t-il résumé s’estimant heureux de pouvoir faire en sorte d’amener son fils à la plage, ou faire du vélo. « C’est quelque chose que je n’ai jamais pu faire quand j’étais jeune », avait-il indiqué.

La soupape de secours du prince William

Celui à qui tout cela est toujours interdit, c’est son frère le duc de Cambridge. Une source proche – qui s’est ouverte à US Weekly – aurait révélé que le papa de George, Charlotte et Louis ressentait parfois la pression quant à sa place de second dans l’ordre de succession au trône. Tant que parfois le futur monarque éprouve la nécessité de fuir en Cornouailles avec Kate son épouse. Une fugue, sans conséquence celle-ci, qui lui permet de se reprendre : ” William a été informé et ce, dès son plus jeune âge sur le rôle crucial qu’il aurait à jouer au sein de la monarchie. Il a toujours su ce que l’on attendrait de lui s’il venait à être couronné roi. Mais évidemment c’est un être humain et parfois il est pris de doutes. Quand ça arrive et qu’avec Kate ils veulent un peu se retrouver, ils s’en vont en Cornouailles et ils rechargent leurs batteries“.

La source a par ailleurs révélé que William avait eu du mal avec son rôle public enfant, mais qu’il avait fini par bien mieux gérer qu’Harry, l’acceptant finalement avec “sérénité. Interrogé par la BBC en 2016, le prince William avait quant à lui révélé : “Ça pourrait ne pas se produire avant 40 ou 60 ans. Mais cette pensée ne me maintient pas éveillé, et je ne l’attends pas plus que je ne l’espère parce qu’assez tristement cela voudra dire que ma famille aura vécu un changement, et je ne le souhaite pas“. Le prince William a la tête (pas encore couronnée) sur les épaules…

Source: Lire L’Article Complet