Procès de Meghan Markle : la guerre continue…

Cela fait partie des combats qu’elle ne lâchera pas. Mardi 9 novembre 2021 s’ouvre le procès en appel d’Associate Newspapers Limited, accusé d’atteinte à la vie privée par Meghan Markle.

Les conflits qui opposent Meghan Markle à son père Thomas Markle ne sont pas près de s’arrêter, et l’encre de se tarir. Depuis février 2019, la compagne du prince Harry livre une longue bataille judiciaire à l’encontre d’Associated Newspapers Limited (ANL), l’éditeur du journal britannique Mail Online. En août 2018, trois mois après son mariage, ce média avait relayé une missive privée adressée à son paternel. Une série d’articles reproduisait des parties entières de ce courrier de cinq pages, où elle implorait le destinataire de cesser de s’épancher sur leur vie de famille dans la presse. La duchesse de Sussex a attaqué le quotidien, qu’elle accuse d’avoir soustrait des informations privées, mais aussi violé ses droits d’auteur et la loi sur la protection des données. Si la justice a condamné, plus tôt dans l’année, le groupe ANL pour atteinte à la vie privée, l’entreprise a fait appel de cette décision et passe, mardi 9 novembre, devant les tribunaux pour la contester.

Pour la maison-mère de Mail Online, cette lettre a été écrite avec stratégie. Selon son avocat, Andrew Caldecott, Meghan Markle l’aurait rédigée « spécifiquement en pensant à son usage public« , et donc en « acceptant implicitement » la parution de cette « communication intime« .

Un honneur à rétablir

L’examen de l’appel durera jusqu’à jeudi, avec une prise de parole des avocats de l’ancienne comédienne de Suits annoncée pour mercredi après-midi. Si la mère d’Archie et Lilibet vient à gagner cette nouvelle audience, une déclaration professant des excuses à ce sujet sera publiée en première page du Mail On Sunday, la version papier du Mail Online. Un mea culpa, un peu forcé.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Backgrid UK/ Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet