« Qui s’en soucie? » : les sermonts de Meghan Markle agacent un grand conseiller stratégique

Les propos de Meghan Markle et du prince Harry sur la situation en Afghanistan ne passent pas pour certains. Et les sermonts de la duchesse de Sussex ont vivement agacé un grand conseiller stratégique.

La situation en Afghanistan est des plus préoccupante. Et alors que de nombreux dirigeants se sont exprimés sur le sujet en début de semaine, Meghan Markle et Harry ont également pris la parole. C’était en août dernier et leurs réactions face à la prise de pouvoir des talibans là-bas ont grandement divisé l’opinion. “Le monde est exceptionnellement fragile en ce moment. Nous ressentons les différentes souffrances dues à la situation en Afghanistan et cela nous laisse sans voix”, avaient-ils fait savoir via le site internet de leur fondation Archewell. Pour Lee Cohen, grand conseiller stratégique, la duchesse de Sussex n’apporte que peu au dialogue en évoquant là “ses sentiments“. “Et franchement, qui s’en soucie ?”, a-t-il ironisé.

Agacé, l’ex-conseiller en relations États-Unis / Royaume-Uni a confié à L’Express qu’il trouvait “risible” que l’épouse du prince Harry donne son point de vue sur des problèmes mondiaux. Il a attaqué l’actrice de ne délivrer que ses sentiments sur des questions de politique étrangère. Soulevant également la question des références de celle-ci pour pouvoir s’exprimer telle un porte-parole sur de tels problèmes. Lee Cohen a tenu à rappeler que si l’on lui donnait la parole c’est simplement en raison de la famille de son mari. “Mme Markle n’a aucune expertise en la matière et ne peut qu’exprimer ses sentiments sur des problèmes – Et franchement, qui s’en soucie ?”, a-t-il déclaré.

Un oubli volontaire ?

L’ancien conseiller stratégique a également pointé du doigt les Sussex pour n’avoir pas une fois mentionné le président Joe Biden dans leur déclaration. Sous-entendant la relation étroite que le couple entretient avec le président américain. Il a ainsi noté que la terrible gestion du chef d’État de l’Afghanistan avait visiblement été omise de leur discours.

Crédits photos : Peters Doug/EMPICS Entertainment/ABACA

Autour de

Source: Lire L’Article Complet