“Quotidien” : cette habitude de Yann Barthès et ses chroniqueurs dégoûte les internautes

À cause du coronavirus, les émissions de télévision ont dû prendre des mesures sanitaires pour pouvoir continuer à tourner. Mais l’une d’elle a été jugée peu hygiénique par les téléspectateurs de Quotidien, sur TMC.

  • Yann Barthès

École, travail, sorties… la pandémie de coronavirus aura véritablement tout chamboulé dans la vie des Français. Et alors que de nombreux tournages de séries et d’émissions télé avaient été arrêtés pendant le confinement, les téléspectateurs ont été ravis de retrouver leurs programmes préférés à l’antenne. Pourtant, le virus circulant toujours, la situation est loin d’être revenue à la normale. Des mesures drastiques ont dû être prises par les chaînes de télévision afin d’assurer la sécurité des équipes en plateau. Et alors que certains tournages ont été interrompus à cause du Covid-19, à l’image du Meilleur Pâtissier 2020, d’autres ont pu reprendre… mais dans des conditions difficiles. Dans Touche pas à mon poste, Tout le monde veut prendre sa place ou encore Les Z’amours, les participants sont désormais séparés par des plaques de plexiglas. D’autres émissions ont même renoncé à la présence d’un public. Et à cause des contacts physiques impossibles, la frustration se fait sentir… tant chez les candidats de L’amour est dans le pré que chez l’animatrice d’Affaire conclue, Sophie Davant.

“Arrêtez de manipuler la bouffe avec les mains pleines de gel hydroalcoolique !”

Comme tous les autres, l’équipe de Quotidien a dû chercher des solutions. Pas de plexiglas sur le plateau de TMC, mais le mètre de distanciation sociale est respecté entre chaque invité. Les chroniqueurs retirent ainsi leurs masques au moment de s’installer, et badigeonnent leurs mains de gel hydroalcoolique. Une pratique louable… en théorie. Plusieurs internautes ont en effet critiqué cette habitude de Yann Barthès et de ses chroniqueurs. Sur Twitter, certains dénoncent une “mise en scène”, une façon de “donner l’exemple” qui “sonne tellement faux”. Mais surtout, nombreux ont souligné l’aspect peu hygiénique de cette pratique. En effet, un cuisinier intervient régulièrement dans l’émission pour préparer des petits plats aux invités. Ainsi, quand la nourriture est enfin servie à table, Yann Barthès et son équipe se repassent à nouveau un coup de gel. Un geste qui dégoûte visiblement la twittosphère.

Arrêtez de manipuler la bouffe avec les mains pleines de gel hydroalcoolique ! Et encore sans masque, très covid !”, “Ils ne vont quand même pas tripoter la bouffe avec des mains pleines de gel hydroalcoolique ? Ah bah si…”, “Des boulettes au gel alcoolique ! C’est Trump qui va être content”, “Vous feriez mieux de vous laver les mains avec de l’eau et du savon au lieu d’utiliser du gel hydroalcoolique avant de manipuler les aliments”, “Hum dites moi Quotidien, se nettoyer les mains au gel avant de toucher la bouffe, c’est pas optimal. Se foutre du gel, retoucher le micro, pour ensuite toucher la bouffe, c’est encore moins optimal”, “Moi je ne mangerais pas les aliments après avoir mis du gel hydroalcoolique”, “Elles vont être bonnes ces boulettes à la sauce gel hydroalcoolique”, “Une pâte à choux avec du gel hydroalcoolique ?”, ont écrit les internautes au fil des derniers jours.

Hum dites moi #Quotidien, se nettoyer les mains au gel avant de toucher la bouffe, c’est pas optimal.
Se foutre du gel, retoucher le micro, pour ensuite toucher la bouffe, c’est encore moins optimal 😂😂. pic.twitter.com/NTkyHZqaW3

#Quotidien #Quotidien arrêter de manipuler le bouffe avec les mains plein de gel hydroalcoolique !!! Et encore sans masques très covid !

Ils vont quand même pas tripoter la bouffe avec des mains pleine de gel hydroalcoolique ? Ah ben si … Qu’elle bande de bobos parisiens alors … 🤮 #quotidien

Vous feriez mieux de vous laver les mains avec de l’eau et du savon au lieu d’utiliser du gel hydro-alcoolique avant de manipuler les aliments @Qofficiel #Quotidien

#quotidien moi je mangerai pas les aliments après avoir mis du gel hydro alcoolique !!

Source: Lire L’Article Complet