Rainier et Grace Kelly : dans les coulisses de leur coup de foudre

LE JOUR OÙ – Cet été, Gala vous propose de retrouver les grandes sagas qui ont illustré le magazine au fil du temps. Le 6 mai 1955, Grace Kelly, petite fiancée d’Hollywood, est invitée à rencontrer Rainier III de Monaco, prince célibataire. Un après-midi qui va bouleverser leurs destins…

S’ils sont aujourd’hui décédés, Grace Kelly et Rainier III continuent d’incarner un couple mythique. A Monaco bien évidemment, mais pas seulement. Lorsqu’il s’est marié en juillet 2019 sur le Rocher, Louis Ducruet, le fils de Stéphanie de Monaco et petit-fils de l’ancien souverain, a multipliéles hommages à ses grands-parents maternels. Pour preuve, le jeune homme a choisi de célébrer son union avec Marie Chevallier dans la cathédrale de Monaco, un lieu hautement symbolique puisque c’est là-bas que Grace Kelly et le prince Rainier III s’étaient eux-mêmes mariés en avril 1956. Un lieu tellement chargé d’histoire qu’aucun membre de la famille princière monégasque ne s’était risqué à s’y marier depuis cette date. Le mariage de conte de fées de Grace Kelly et Rainier III n’aurait sans doute jamais été célébré sans leur première rencontre organisée un après-midi de mai 1955. Retour ces quelques heures qui ont scellé les destinées de l’actrice oscarisée et du prince souverain…

Il y a des rencontres amoureuses qui ne sont absolument pas dictées par l’imprévu. Elles sont organisées, imaginées, programmées. Sont-elles pour autant moins romantiques ? Pas sûr. Celle de Grace Kelly et du prince Rainier III appartient à cette catégorie. Elle fut l’œuvre de Pierre Galante, journaliste à Paris Match, et immortalisée par deux photographes, Michel Simon et Edward Quinn. Pour la première fois, tous les clichés de ce rendez-vous historique sont exposés au palais princier de Monaco jusqu’au 15 octobre à l’occasion de l’exposition Monaco, 6 mai 1955. Histoire d’une rencontre. La légende est intacte, l’émotion aussi. Flash-back. Mai 1955. « Grace est le rêve de tous les hommes, Rainier III celui de toutes les femmes. Ils sont tous les deux célibataires, ce serait formidable de les réunir sur une photo. »

L’idée naît lors d’une conférence de rédaction quand le magazine apprend la venue au festival de Cannes de la comédienne oscarisée, trois mois plus tôt, pour son rôle dans Une fille de la province. Ce sujet séduit le journaliste Pierre Galante, marié alors avec l’actrice Olivia de Havilland, l’une des stars d’Autant en emporte le vent. D’ailleurs, il doit se rendre avec son épouse sur la Croisette et propose d’organiser le tête-à-tête entre le prince et la comédienne préférée d’Alfred Hitchcock. Le hasard fait parfois bien les choses et le fit dans ce cas précis. Le 4 mai 1955, le jour de leur départ, Pierre et Olivia sont présentés à Grace Kelly à la gare de Lyon, à Paris. Ils prennent le même train pour Cannes. Ils bavardent ensemble, sympathisent…

Grace Kelly doit être convaincue de rencontrer Rainier III, elle est venue en France pour promouvoir un film

Pierre Galante lui parle de Monaco, lui décrit les charmes de la principauté, de son souverain. Il lui précise que Rainier III serait ravi de la recevoir. Grace réserve sa réponse sur un éventuel reportage photo. Elle vient sur la Riviera pour présenter Une fille de la province, et pour resserrer les liens culturels entre la France et les Etats-Unis. Elle a hésité à revenir sur la Côte d’Azur où elle avait tourné un an plus tôt La main au collet, avec Cary Grant. Mais finalement, elle est ravie d’être là. Elle apprécie le bleu de la Méditerranée, la lumière, les paysages. Ici, on l’accueille comme une reine, elle attire tous les regards. Elle est gracieuse, élégante, si différente des starlettes qui parcourent la Croisette. Pierre Galante, lui, ne la lâche pas, il veut son sujet. Il l’aura. Il insiste, Grace finit par accepter l’entrevue à Monaco.

De son côté, le prince Rainier III a donné son accord. Son équipe s’affaire pour caler le rendez-vous dans l’agenda surchargé du souverain. On fixe l’entretien à 15 heures au palais, le 6 mai. Il faudra faire vite. Le jour J, une panne d’électricité empêche de repasser la tenue prévue pour l’événement et de coiffer Grace Kelly. La comédienne s’angoisse. A quoi va-t-elle ressembler ? Son habilleuse et amie Gladys de Segonzac la calme et improvise une silhouette. Au lieu d’un carré lisse, elle invente un chignon, choisit une robe de taffetas noir imprimée de marguerites et de camélias. Grace trouve qu’elle ne ressemble à rien. Tant pis. Le protocole exige un chapeau, Gladys invente un diadème de fleurs. L’équipe prend la route pour Monaco, pied au plancher.


L’actrice et le prince, tous les deux timides, retiennent leurs gestes devant les photographes

Là, le prince se fait attendre. On propose une visite du palais, les photographes immortalisent la scène. Accompagnée par les dignitaires monégasques, elle déambule de pièce en pièce, contemple la cour d’honneur depuis la galerie d’Hercule, s’attarde sur les collections d’armes anciennes des Grimaldi. Une heure plus tard, le prince apparaît et présente ses excuses. Grace fait une légère révérence. Puis, ils se serrent la main sous les flashs. Leurs gestes sont retenus, les sentiments maîtrisés, les mots murmurés. Le prince propose à Grace une promenade dans ses jardins et une visite de son zoo privé. La star accepte, les photographes les suivent. Rainier lui présente deux jeunes lions, des singes et un bébé tigre qu’il caresse. Plus tard, Grace confiera avoir été impressionnée par le prince qu’elle trouvait « charmant ». Elle lui écrivit un mot de remerciement. Leur histoire avait débuté.

Texte de Katia Alibert

Cet article est initialement paru dans le magazine Gala n° 1368, paru le 29 août 2019.

Galerie: PHOTOS – Harry et William : ces instants de complicité qu’on ne reverra plus (Gala)


  • Jusqu’à -70% de réduction sur CDiscount


    Sponsorisé

    CDiscount


  • Vos séries préférées sont sur Prime Video: 30 jours gratuits


    Sponsorisé

    Prime Video


  • Ventilateurs, climatisations : équipez vous et profitez de promos !


    Sponsorisé

    CDiscount

Source: Lire L’Article Complet