Renaud Muselier : sa décision radicale après « 35 ans de vie et de combat »

Coup de tonnerre chez les Républicains : mercredi 24 novembre, Renaud Muselier a annoncé son départ du parti. En cause, une « dérive politique » vers l’extrême droite que déplore le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Les Républicains n’avaient pas besoin de ça. À moins d’une semaine du congrès désignant leur champion pour 2022, le parti dirigé par Christian Jacob voit partir l’une de ses figures. Invité dans la matinale de LCI ce mercredi matin, Renaud Muselier a en effet annoncé son départ. Une décision « irrévocable« , après « 35 ans de vie et de combat » au sein de sa famille politique qu’il ne reconnaît plus. Car le président de la région PACA estime que les Républicains sont « en pleine dérive politique« , notamment à cause d’Éric Ciotti qui « véhicule les idées d’Eric Zemmour« .

« À l’intérieur de notre famille politique, il n’y a plus cette ligne rouge. C’est une faute morale, a dénoncé l’élu. Ses idées avancent (…), et on dit, sans que personne ne réagisse, non ne touchez pas à Ciotti. Mais on va perdre ! Et moi je ne suis pas bien. Je veux être tranquille, je suis libre, je suis élu pour sept ans à la tête de ma région, je vais en faire la plus belle région d’Europe d’ici 2030″, espère celui qui regrette l’absence de leadership dans un parti où il n’y a « plus de chef » : « On ne sait pas ce qu’on veut, on ne sait pas ce qu’on veut devenir. » L’élu venait juste d’apporter son soutien à Xavier Bertrand pour le congrès LR, mais le Picard avait refusé la main tendue, en raison de ses « attaques » envers Éric Ciotti et David Lisnard, tout juste arrivé à la tête de l’Association des maires de France.

🔴 DERNIÈRE MINUTE

➡@RenaudMuselier annonce qu'il quitte @lesRepublicains

📺#LesMatinsLCI | @EliMartichoux pic.twitter.com/9Nso2kdJhz

La réaction d’Éric Ciotti au départ de Renaud Muselier

L’annonce du patron de la région PACA, qui compte toujours « se mêler de la vie politique« , met fin à une guerre de plusieurs mois avec une partie des Républicains et Éric Ciotti. Le président de la fédération LR des Alpes-Maritimes a donc salué sa décision. Ou plutôt ce qu’il appelle une « clarification » : « Pour une fois, il est honnête. Ça fait trois ans qu’il travaille pour En Marche« , a fustigé le candidat à l’investiture LR. Lors des régionales en juin dernier, Renaud Muselier avait provoqué de nombreux remous en fusionnant sa liste avec LREM pour faire barrage à Thierry Mariani (RN). Une stratégie attaquée par Éric Ciotti, mais défendue par Christian Estrosi et Hubert Falco, qui ont rendu leur carte de Républicains dans la foulée, avant de soutenir clairement Emmanuel Macron. Pour le moment, Renaud Muselier refuse de se ranger derrière le chef de l’Etat. L’élu marseillais souhaite connaître le vainqueur du congrès LR et savoir « si M. Macron est candidat et sur quelle base » avant de prendre une décision.

Crédits photos : Bruno Bebert / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet