"Si elle a un amant, je la lui ferai à l’envers" : cette menace de Cédric Jubillar qui refait surface

Vendredi 3 décembre 2021, Le Parisien a recueilli le témoignage d’une amie de Delphine et Cédric Jubillar, souhaitant faire part de ses souvenirs du couple. Elle se souvient notamment d’une menace qu’il avait proféré à l’égard de son épouse.

  • Delphine Jubillar

Des propos lourds de sens. Vendredi 3 décembre 2021, nos confrères du Parisien reviennent sur l’affaire Jubillar, à seulement quelques jours du triste anniversaire de sa disparition. Delphine Jubillar, infirmière de 33 ans au moment des faits, maman de deux enfants de 2 et 6 ans, disparaît dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, après une conversation houleuse avec la femme de son amant. Cependant, depuis l’ouverture de l’enquête au lendemain de sa disparition, les soupçons se tournent vers Cédric, son mari. Après un an d’investigations, il semblerait que le père de famille ait eu un comportement étrange et inadapté au moment des faits. De plus, sa version des faits livrée aux gendarmes et aux juges d’instructions présente des éléments contradictoires. À ce sujet, Anne, amie du couple, se souvient de propos terrifiants de la part de Cédric Jubillar.

« Pourquoi elle ne fait plus le ménage ? Pourquoi elle ne reste pas à la maison ? »

« Je voudrais qu’il parle pour ne pas faire peser sur son fils une pression qu’un enfant de 7 ans ne devrait jamais devoir supporter », a commencé la témoin de 44 ans. Et pour cause, depuis la disparition de sa maman, le petit Louis a été auditionné à plusieurs reprises, affirmant d’abord que la soirée du 15 décembre s’était déroulée sans encombre avant de finalement évoquer une dispute. « C’est un peu parole contre parole entre le père et le fils et cette idée-là me révulse », ajoute Anne, qui en profite pour passer un message : « S’il s’est passé quelque chose, s’il s’est disputé et s’il s’en est pris à Delphine, Cédric doit assumer. Il doit parler pour épargner tout ça à Louis. »

Interrogée au sujet de Cédric Jubillar, incarcéré depuis le 18 juin pour « meurtre sur conjoint », Anne évoque également une conversation qui a bien failli s’envenimer. « Pourquoi elle ne fait plus le ménage ? Pourquoi elle s’occupe moins des enfants ? Pourquoi elle ne reste pas à la maison quand elle ne travaille pas ? », demande le peintre en bâtiment à Anne. À ce moment, l’amie du couple connaît l’existence de l’amant de Delphine, mais ne dit rien. « Je trouve alors une parade en évoquant la possibilité que Delphine traverse une dépression masquée ». Cédric l’écoute et conclut en lâchant froidement : « Si elle a un amant, je la lui ferai à l’envers ». Placé en détention provisoire à la prison de Seysses, Cédric Jubillar est pour l’heure toujours présumé innocent.

Source: Lire L’Article Complet