Sophie Davant : sa fille veut prendre son indépendance et "ne cherche pas à lui ressembler"

Dans une récente interview accordée à Gala, Sophie Davant et sa fille, Valentine Sled, se confient sur leur relation.

“Ma famille n’est pas du tout fan (de moi)”. C’est ce qu’avait révélé Sophie Davant à Anne Roumanoff, sur Europe 1, en janvier dernier. L’animatrice qui expliquait que ses enfants Valentine et Nicolas “ne regardent jamais la télé” avait également reconnu être “le sujet de moquerie principal de ses enfants et de leur père”.

Elle compte sur les moqueries de ses enfants

Et sa fille confirme dans les colonnes de Gala, cette semaine ! En effet, celle qui s’est lancé dans un blog culinaire, Sled et Poivre, a révélé à nos confrères : “J’aime bien me moquer de ma mère, c’est un peu mon fonds de commerce et elle est très cliente”.

Il faut dire que la star d’Affaire conclue n’a pas la grosse tête, malgré ses succès, bien au contraire. Elle qui confiait être “la première à se moquer d’elle-même et de ses conneries” à la radio, il y a quelques semaines se questionne : “peut-être que c’est ça en quoi les Français se reconnaissent, je ne triche pas, je suis comme eux”. Cette semaine, elle ajoute d’ailleurs dans les colonnes du magazine qu’elle compte même sur les blagues de sa progéniture pour garder la tête froide, parce que, dit-elle, “c’est important, ça permet de relativiser”. 

Une décontraction et une proximité avec ses enfants qui en dit long sur ses méthodes éducatives ! Elle qui a récemment raconté (dans son propre magazine S) les sacrifices qu’elle a fait pour être au plus près de ses petits lorsqu’ils grandissaient (“Je suis restée longtemps à la météo (…) pendant que Pierre accumulait les expériences”) a semble-t-il réussi son pari. Valentine dit d’elle : “Ce n’est pas une maman copine, mais je lui parle de tout, librement. Elle a un avis bienveillant, toujours dans mon intérêt”.

Une éducation réunie

Et si la fille assure sa “mère est un modèle” elle ajoute également “mais je ne cherche pas à lui ressembler à tout prix, ce n’est pas mon but. J’ai envie d’être moi”. La preuve que Sophie Davant a fait du bon travail. Avec son ex, Pierre Sled, elle se félicite d’ailleurs : “Je pense que ce ne sont pas des gamins pourris gâtés. On leur a inculqué tout de suite la notion de travail et la valeur de l’argent”.

Source: Lire L’Article Complet