Sylvie Tellier : ce coup de gueule qu’elle n’a pas apprécié dans l’affaire Anaëlle Guimbi

Après la disqualification d’Anaëlle Guimbi à l’élection de Miss Guadeloupe 2020, les réactions ont été nombreuses. Mais l’une d’entre elles n’a pas plus à Sylvie Tellier, directrice du comité Miss France. Non Stop People vous donne plus de précisions.

Anaëlle Guimbi fait couler beaucoup d’encre depuis cet été. La jeune femme devait participer à l’élection de Miss Guadeloupe 2020, en vue du concours Miss France 2021. Mais les choses ne se sont pas passées comme prévues. Des photos d’Anaëlle Guimbi posant topless ont été révélées. Ce qui a entraîné la disqualification immédiate de la candidate alors que les clichés d’Anaëlle Guimbi topless ont été réalisés pour une noble cause. En effet, ces photos ont été prises dans le cadre de la lutte contre le cancer du sein. Malgré cette information, le comité Miss France a appliqué le règlement qui stipule que les candidates ne peuvent “pas avoir participé à des séances photos, captations visuelles et/ou audiovisuelles et/ou tout type événements susceptibles de permettre une exploitation auprès du public d’images représentant la candidate sans sous-vêtements ou vêtements laissant intentionnellement apparaître des parties intimes”. Les réactions ont été nombreuses après l’éviction d’Anaëlle Guimbi. Pour Iris Mittenaere, élue Miss France 2016 et Miss Univers 2016, c’est tout le règlement qui est à revoir. “Pour moi, il faut surtout changer le règlement. Qu’on supprime la partie sur les photos dénudées, à condition qu’elles ne soient pas à caractère pornographique. Tout comme celle sur la taille minimale imposée de 1m70 ou celle sur les tatouages. Même la chirurgie ne devrait pas être un frein, notamment pour ouvrir le concours aux transgenres”, a expliqué l’animatrice de TF1.

“Alexandra Rosenfeld ignore le contexte”

Quant à elle, Alexandra Rosenfeld, élue Miss France 2006, a apporté son soutien à Anaëlle Guimbi sur son compte Instagram. “Tout mon soutien à la belle Anaëlle Guimbi, candidate à Miss Guadeloupe 2020, évincée de la compétition pour avoir posé ‘dénudée’. La photo en question ? Un beau cliché où on ne distingue quasiment rien, réalisé pour soutenir une campagne d’information sur le cancer du sein. On est en 2020, ce genre d’engagement devrait être salué plutôt que puni”, a-t-elle écrit. Un coup de gueule qui n’a pas plu à Sylvie Tellier. Lors d’une interview accordée à TV Magazine, la directrice du comité Miss France l’a fait savoir. “Iris a soutenu et compris ma position tout en partageant son point de vue sur le règlement Miss France. (…) Elle a donné son avis et je trouve ça top”, avait indiqué Sylvie Tellier avant d’enchaîner : “En revanche, ce que j’apprécie moins c’est Alexandra Rosenfeld qui a posté un message sur Instagram en ignorant le contexte contrairement à Iris qui connaissait l’histoire car elle m’avait téléphoné avant de s’exprimer. Pour la candidate à Miss Guadeloupe, on n’a pas jugé une jeune femme qui réalise une photo de son propre gré en soutien à la lutte contre le cancer du sein mais on a jugé une photo en ignorant un contexte. Après, le timing n’a pas été adéquat à la prise de décision. Je suis profondément choquée par ce faux procès”. Voilà qui a le mérite d’être clair !

Source: Lire L’Article Complet