The Weeknd est accusé de plagiat par un duo électro

The Weeknd est accusé de
plagiat par le groupe Epikker pour son titre Call Out My Name présent sur My Dear Melancholy, son album de 2018. Pour le duo électro-house composé de Suniel Fox et Henry Strange, le titre comporte des ressemblances significatives avec leur morceau Vibeking.

C’est pourquoi ils poursuivent l’artiste, mais aussi Frank Dukes et Nicolas Jaar qui ont collaboré à la composition ainsi qu’Universal Music Group pour violation du droit d’auteur. Cette plainte, déposée le 17 septembre dernier et obtenue par
Billboard, comporte quelques éléments assez déroutants.

Ni vu ni connu

D’abord, les plaignants affirment que le titre de The Weeknd et le leur possèdent une signature rythmique identique et, s’ils ne sont pas sur la même tonalité, présentent une mélodie aux harmonies identiques. Jusque-là rien de très convaincant, d’autant que le titre d’Epikker, composé en 2015, n’est jamais vraiment sorti. La suite de la plainte est beaucoup plus dérangeante pour The Weeknd et surtout son équipe. Les deux musiciens affirment en effet avoir envoyé leur chanson, avec d’autres propositions, à PNDA, l’un des ingénieurs du son d’Abel Tesfaye, alias The Weeknd.

L’ingénieur aurait alors fait savoir au duo que son patron avait adoré le morceau. Bonne nouvelle, sauf que l’employé aurait proposé au duo électro de dire à The Weeknd que son équipe de production l’avait composé car « il ne vous connaît pas ». Ce à quoi Henry Strange aurait rétorqué que The Weeknd les connaît car ils se sont rencontrés sur la tournée de Drake.

Après cet échange étonnant, le duo électro assure n’avoir plus eu de nouvelles jusqu’à voir le titre paraître sans que leurs noms ne soient crédités. Call Out My Name a depuis engrangé un bon million de dollars de royalties et les deux musiciens espèrent désormais que la justice leur donnera raison.

Source: Lire L’Article Complet