Thomas Dutronc raconte « sa première cuite »… à 11 ans

Fruit de l’union de deux monstres de la chanson française, Thomas Dutronc n’a pas eu une enfance comme les autres. Sous ses airs angéliques, il en a d’ailleurs fait voir de toutes les couleurs à ses parents, comme ce jour où, alors âgé de 11 ans, il a pris sa première cuite en compagnie de Serge Gainsbourg. Un souvenir mémorable sur lequel le chanteur est revenu dans les colonnes du Parisien.

A propos de

  1. Thomas Dutronc

Tel père, tel fils… Thomas Dutronc aime à se voir comme un garçon bien sous tous rapports. S’il assure regretter de ne pas avoir été “plus insolent” et de ne pas avoir fait “plus le zouave” par le passé, l’interprète de J’aime plus Paris en a pourtant parfois fait voir de toutes les couleurs à ses parents, comme il l’explique ce vendredi 11 décembre dans les colonnes du Parisien, revenant sur sa première cuite… à l’âge de 11 ans.

On me demande toujours si j’ai bien pris ma première cuite avec Serge (Gainsbourg, ndlr). Oui, c’est vrai”, s’est-il souvenu, un brin amusé, et de poursuivre : “On était dans un resto chinois, il me passe des coupes de champagne sous la table. J’en ai bu deux trois, j’avais 11 ans, à la fin, j’étais saoul”. Un souvenir que chérit aujourd’hui Thomas Dutronc, resté très proche de Jane Birkin, avec qui il a enregistré “Frenchy”, un album en duo.

“J’adore beaucoup boire, mais j’adore aussi ne pas boire du tout”

C’est clair que c’est sympa. Tout le monde ne peut pas se vanter d’avoir eu Serge Gainsbourg qui vous file des coupes de champagne !“, s’amusait-il d’ailleurs en 2015 au micro de Drôle de rencontre sur RTL. Depuis, Thomas Dutronc admet ne pas vraiment avoir levé le pied. “J’adore beaucoup boire, mais j’adore aussi ne pas boire du tout. J’ai un peu des espèces de phases“, explique-t-il, avant de reconnaître avoir un goût immodéré pour la fête :J’aime bien les soirées, j’avoue. Je ne suis pas très raisonnable. Je ne vais pas me coucher tôt quand il le faudrait.Une appétence qui n’est pas sans rappeler celle de son célèbre papa, Jacques Dutronc, connu pour être un infatigable fêtard. “Ça n’a pas fait de moi un aussi bon compositeur que lui…”, souffle son fils, modeste.

Crédits photos : Pierre Perusseau / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet