Thomas Hollande bientôt papa : le "début de grossesse compliqué" de sa femme

Dans une interview accordée à Télé-Loisirs le 20 novembre 2020, Émilie Broussouloux revient sur sa deuxième grossesse et explique à quel point Thomas Hollande, son mari, l’aide.

  • Emilie Broussouloux
  • Thomas Hollande

Ils ne s’arrêtent plus ! Bientôt, Thomas Hollande, le fils de François Hollande et Ségolène Royal, et Émilie Broussouloux, journaliste, seront parents pour la deuxième fois. Le couple marié, déjà parent de la petite Jeanne, âgée de deux ans, s’apprête donc à pouponner à nouveau. Et pour cette deuxième grossesse, ils ont décidé de tout partager, ou presque ! La jeune femme a en effet lancé une web-série intitulée 9 mois ensemble, au cours de laquelle elle s’exprime sur les différentes étapes que peut connaître une femme enceinte. Elle échange également avec d’autres parents et n’hésite pas à débattre des questions d’éducation. Un sujet sensible comme elle l’admet dans une interview accordée à Télé-Loisirs. “Au départ, ce n’était pas évident pour moi et j’ai beaucoup hésité avant de parler publiquement de ma grossesse”, déclare-t-elle. “Car on se met à nu, on parle de sujets très intimes comme la sexualité. La veille de la diffusion du premier épisode, j’étais forcément stressée”.

Thomas Hollande, l’allié “féministe” d’Émilie Broussouloux

Heureusement, elle peut compter sur le soutien de son compagnon, qu’elle a épousé le 8 septembre 2018. “Il a tout de suite été convaincu par ce projet, ça ne lui a pas fait peur”, s’enthousiasme Émilie Broussouloux. “C’est un féministe convaincu et il s’est dit que ça allait aider et faire du bien à d’autres femmes”. Et il n’y a pas que dans ses projets professionnels que Thomas soutient la journaliste. Il la soutient ainsi tout au long de cette nouvelle grossesse, même pendant les épreuves. “Au début, ça a été compliqué car j’étais alitée et je ne l’ai pas très bien vécu”, se remémore la jeune maman hyper-active. “Mais aujourd’hui, je la vis très bien, de manière très intense et en famille. La sage-femme m’a en revanche demandé de ralentir un peu car je suis à 200%”. Et pour les moments les plus dures à gérer, c’est encore Thomas qui vient alléger Émilie de la garde de Jeanne : “C’est un peu fatigant et frustrant car je ne peux plus la porter. Heureusement que le papa est là, il est très proche d’elle !”.

Source: Lire L’Article Complet