Thomas Pesquet sans tabou : il se confie sur ses « coups de mou » à bord de l’ISF

Invité de l’émission Quotidien, ce 17 janvier sur TMC, Thomas Pesquet est revenu sur les nombreuses difficultés qu’il essuie lorsqu’il est en mission. L’occasion pour l’astronaute de 43 ans de s’épancher sur les nombreux « coups de mou » qu’il ressent lorsqu’il est à bord de l’ISF.

Reçu sur le plateau de Quotidien sur TMC, ce 17 janvier, Thomas Pesquet est revenu sur les nombreux “coups de mou” qu’il a vécu à bord du vaisseau spatial ISF. L’occasion pour le célèbre astronaute de 43 ans de revenir sur les nombreuses difficultés qu’il a essuyé durant ses nombreuses missions. “Ce qui est marrant, c’est que les faces sont un peu les mêmes pour toutes les expéditions, ce qui est dur c’est le troisième quart”, a-t-il dévoilé, ajoutant : “Le troisième quart, c’est toujours un peu le coup de mou.”

Le premier quart, t’arrives, t’as l’adrénaline, t’es super à fond, t’as plein de choses à faire. Le deuxième quart, en général c’est là où t’es efficace, où tu t’es approprié ton environnement”, a-t-il ensuite indiqué, avant de poursuivre : “Le dernier quart, tu prépares le retour. Et y’a ce truc toujours un peu mou du troisième quart où tu te dis : ‘J’ai déjà assez fait pas mal de boulot. C’est pas vraiment l’heure de penser au retour’ (…) Et puis c’est pas facile d’être aussi loin de sa famille”, a-t-il ajouté ensuite, mentionnant finalement devoir appeler sa famille et ses proches pour se motiver à rentrer sur Terre.

>> PHOTOS – Thomas Pesquet, Éric Zemmour, Ary Abittan… Les 10 personnalités les plus recherchées sur Google en 2021 en France

La conquête de l’espace ? Très peu pour son épouse !

Éloigné de son épouse Laura André-Boyet durant ses multiples expéditions, c’est avec beaucoup d’impatience que Thomas Pesquet retrouve sa femme lorsqu’il revient sur Terre. Lors d’une précédente entrevue accordée au Parisien, le 25 décembre dernier, celle qui partage la vie de l’astronaute s’était confiée sur les différentes craintes qu’elle avait concernant son chéri. “L’espace me fascine, mais il m’angoisse un peu aussi !”, avait-elle expliqué, avant d’ajouter, non sans humour : “Je ne fais pas partie de ces gens qui sont passionnés depuis l’enfance, ma vocation s’est révélée un peu plus tard. Je ne rêve pas d’être astronaute. Les confinements de six mois sans douche : très peu pour moi !

Crédits photos : Capture d’écran / TMC

Autour de

Source: Lire L’Article Complet