Tony Parker regrette-t-il son aventure musicale ? Il revient avec sincérité sur son album rap

Champion émérite au palmarès incontestable, Tony Parker s’est également essayé à la musique il y a près de quinze ans. Une courte carrière musicale critiquée par les spécialistes mais que le basketteur français assume totalement, comme il l’a confié à Konbini.

Tony Parker

Tony Parker a autant de facettes que de bagues de champion NBA. Car si la légende des San Antonio Spurs est aujourd’hui l’un des sportifs français les plus respectés, c’est en raison pour son audace d’avoir traversé l’Atlantique afin de jouer dans la cour des grands et de s’y imposer. Arrivé au Texas dans la peau du petit Frenchie avec les dents qui raient le parquet, “TP” a immédiatement été mis devant ses responsabilités et les a endossées avec maestria. De là à voir son maillot retiré une fois les sneakers raccrochées, la marque de ceux qui ont écrit l’histoire d’une franchise. Depuis ce jour de gloire, le légendaire numéro 9 texan ne joue pas que les amoureux éperdus d’Alizé Lim, il investit dans des affaires, souvent dans des domaines où on ne l’attend pas.

“Fier de cet album”

Ses plus grands fans ne l’imaginaient également pas se lancer dans la musique, en parallèle de sa carrière sportive. En 2007, Tony Parker sortait un premier album de rap, comprenant les mythiques Balance-toi (avec la présence de son ex Eva Longoria dans son clip) et Premier Love, suscitant les critiques inhérentes aux célébrités qui s’essaient à un nouveau genre. Pour autant, le grand ami de Gims ne regrette pas cette parenthèse artistique, bien au contraire. “Moi, j’en suis fier, de cet album, a-t-il signifié à nos confrères de Konbini. Après, t’aimes ou t’aimes pas. De toute façon, la musique, c’est subjectif. Chacun ses goûts, chacun ses couleurs, comme on dit. Moi, j’ai vraiment aimé faire cet album.” Il faut dire que cet opus, quasiment écoulé à 50 000 ventes, a frôlé le disque d’or et lui a permis de sortir de sa routine d’athlète. Comme quoi, malgré les apparences, Parker ne perd vraiment jamais !

Source: Lire L’Article Complet