« Trop peu, trop tard » : Melania Trump se met à dos la communauté LGBT+

Selon le média LGBT Washington Blade, Melania Trump aurait voulu éclairer la Maison Blanche aux couleurs du drapeau arc-en-ciel en juin dernier. Une initiative jugée insuffisante par un organisme de défense des personnes LGBT.

Melania Trump, proche de la communauté LGBT+ ? La nouvelle pourrait faire sourire tant Donald Trump a multiplié les actions homophobes et transphobes au cours de son mandat. Interdiction pour les personnes transgenres d’êtres recrutées dans l’armée, suppression des informations concernant les droits LGBT sur les sites gouvernementaux, abrogation de la circulaire Obama sur le droit des élèves transgenres à choisir leurs toilettes… Pourtant, malgré cette politique répressive, l’ancienne First Lady aurait voulu faire un pas envers les personnes LGBT+, comme le dévoile le média américain communautaire, Washington Blade, ce 24 novembre.

L’épouse de l’ex-président américain aurait voulu éclairer la Maison Blanche aux couleurs du drapeau arc-en-ciel pour célébrer le mois des fiertés, en juin dernier. Une proposition refusée de but en blanc par Mark Meadows, le chef de cabinet de Donald Trump. Selon une source interrogée par Washington Blade, cet homme-fort du parti républicain aurait tout fait pour que la Maison Blanche ignore le mois des fiertés, alors que de nombreux représentants de la communauté LGBT+ ont été obligés d’annuler des défilés en raison de la pandémie mondiale.

“Quatre ans de politiques anti-LGBT+”

Trop peu, trop tard, a commenté Alphonso David, président de la Human Rights Campaign. Sur son site, le groupe de défense, spécialisé dans les droits des personnes LGBT aux Etats-Unis, déplore une initiative minime après quatre ans de politiques anti-LGBT+, discriminatoires et oppressives de la part de l’administration Trump”. “Plutôt que de reconnaître l’existence du mois des fiertés, l’administration Trump-Pence a utilisé le mois de juin pour intensifier considérablement ses attaques agressives contre les personnes LGBT+”, dénonce Alphonso David.

Ce n’est pas la première initiative décriée de Melania Trump. Pendant la campagne pour la présidentielle américaine, l’ancienne mannequin slovène s’était attirée les railleries de la communauté LGBT+. Elle s’était en effet fendue d’une vidéo dans laquelle elle affirmait que son époux avait toujours soutenu les personnes LGBT durant son mandat. Un discours rapidement moqué par des comptes parodiques.

Crédits photos : WALTER / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet