« Trop sauvage », « à fleur de peau »… Isabelle Adjani cash sur son statut « d’actrice rare »

Sensible, discrète, Isabelle Adjani préfère éviter les entretiens journalistiques. Dans le dernier « Vanity Fair », l’actrice s’est épanchée sur cette sortie volontaire des radars.

Quintuple lauréate du César de la meilleure actrice et plus jeune pensionnaire de la Comédie-Française, institution qu’elle a intégrée à l’âge de 17 ans, Isabelle Adjani n’a néanmoins jamais été friande de lumière. D’un naturel réservé, l’actrice aux yeux azur a pris soin d’évoluer loin des médias, à quelques apparitions près. « La rareté, j’en ai été la figure de proue, en même temps que la preuve vivante que ne pas apparaître ne vous fait pas disparaître. Ce résultat me fait sourire en douce. Ce n’est pas si mal, non ?« , s’est-elle amusée auprès du magazine Vanity Fair, dans l’édition de décembre 2021-janvier 2022. La sexagénaire raffolant des rôles de femmes névrosées, à l’image de sa performance dans Possessions d’Andrzej Żuławski, a déploré la nécessité de se rendre visible qui incombe aux personnalités publiques.

« Pour une actrice d’aujourd’hui, l’obligation étendue d’apparaître la fait paradoxalement exister à l’écran malgré le flux d’images désincarnantes, disponibles partout et tout le temps. Cet atout, ce n’est pas quelque chose de rationnel ; une actrice médium à l’ère du tout numérique n’a rien à voir avec celles qu’on qualifie d’égéries ou de ‘phénomène machine’, de ‘star d’aujourd’hui’ et j’en passe…« , a regretté celle qui se qualifie d’un « peu trop sauvage, la liberté à fleur de peau sans doute, un désir passionné de partage pourtant« .

> Découvrez l’évolution beauté d’Isabelle Adjani à travers les années

Où la voir bientôt ?

L’interprète principale de La Reine Margot et de Camille Claudel, aperçue récemment dans Sœurs de Yamina Benguigui, sera bientôt dans les salles obscures avec le long-métrage Mascarades, tourné l’été dernier. Isabelle Adjani y donnera la réplique à François Cluzet, Emmanuelle Devos, Pierre Niney ou encore Charles Berling.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet