« Un amour inconditionnel » : Astrid Veillon fait de tendres confidences sur son fils Jules

Avec son troisième livre, Pourquoi nous ?, Astrid Veillon décide de parler d’amour à ses lecteurs. Mais son “amour inconditionnel”, dans la vraie vie, c’est son fils Jules, comme elle le raconte à Télé-Loisirs.

Astrid Veillon

Astrid Veillon ne joue pas toujours un rôle. Avec son troisième livre, un roman d’amour baptisé Pourquoi nous ?, elle met un peu d’elle-même entre les pages. Dans la vie, la comédienne partage une longue histoire d’amour avec Gilles, et cette relation a donné naissance à un enfant, Jules, en 2010. “J’ai beaucoup de chance d’avoir rencontré cet homme-là et je suis contente de l’avoir attendu pour faire un enfant, confiait-elle à Notre Famille il y a quelques années. C’est un super mec, il est tout ce que j’attendais d’un homme, courageux, honnête, intelligent, travailleur, gentil, je pourrais continuer des heures… En plus, c’est quelqu’un qui est loin du “sérail” et c’est quelque chose qui était vraiment important pour moi. Aujourd’hui, Gilles et Astrid Veillon sont encore ensemble, mais ont fait un choix fort : celui de ne plus vivre sous le même toit. En attendant, s’il y a une personne à qui l’actrice donne de l’amour constamment, c’est son fils.

Son fils avant les tournages

“Il a tout chamboulé !”, s’exclame la comédienne, dans une interview accordée à Télé-Loisirs. Des propos qui rejoignent ceux qu’elle avait déjà tenus en 2015. “Mais c’est un grand bonheur, ma priorité, ajoute-t-elle. Jules est la plus belle chose qui me soit arrivée dans ma vie. La maternité m’a appris beaucoup sur moi, sur ce que je suis capable de donner, de faire…”.

Au point, pour encore parler d’amour, d’affirmer que son fils sera “la seule personne au monde que [qu’elle] aimera toute [sa] vie”. “C’est un amour inconditionnel”, insiste la comédienne, sans oublier que tout n’est pas toujours rose. “Mais devenir mère m’a aussi fragilisée, admet l’actrice de Tandem. Avant son arrivée, je brûlais la vie par tous les bouts, je n’avais peur de rien ! Mais Jules m’a avoué il y a peu de temps qu’il avait peur que je meure, chaque fois que je partais. Je pense qu’il sentait chez moi ce côté tête brûlée”. C’est en mère apaisée et protectrice qu’elle agit maintenant. La preuve : à Télé-Loisirs, la comédienne avoue avoir fait repousser le tournage de Tandem afin d’être aux côtés de Jules pour la rentrée des classes en septembre. Qu’est ce qu’on ne ferait pas, pour l’amour de sa vie ?

Source: Lire L’Article Complet