« Un grand con » : pourquoi Jacques Chirac a été « honni » de sa famille politique

Alors qu’elle a sorti le deuxième tome de ses mémoires ce jeudi 25 novembre, la journaliste Catherine Nay est revenue sur les coulisses du pouvoir des années Chirac. Un président « très peu considéré par sa majorité” selon ses mots.

Invitée au micro d’Europe 1 ce mercredi 24 novembre pour promouvoir le deuxième tome de Tu le sais bien, le temps passe, publié aux éditions Bouquins, la journaliste Catherine Nay a fait quelques confidences sur Jacques Chirac. Après avoir raconté qu’elle rencontrait sa femme Bernadette Chirac chez le coiffeur, ce qui lui valait quelques croustillantes confidences, la journaliste est revenue sur la cohabitation entre Jacques Chirac, qui était du RPR, l’ancêtre des Républicains, et Lionel Jospin, son Premier ministre, qui était du Parti socialiste. Une cohabitation qui… se passait plutôt bien pour le Président, a affirmé la journaliste : “Les socialistes, il était pour eux le bienfaiteur (…) Tous les ministres riaient beaucoup plus avec [Jacques Chirac] qu’avec Lionel Jospin, et Jospin était très jaloux.

Quant à sa relation avec sa propre famille politique, le RPR, le courant passait moins bien. Jacques Chirac « était honni de sa majorité, il savait qu’il était très peu considéré par cette majorité”, a détaillé la journaliste politique. « Ils disaient que c’était un grand con, qu’il n’aurait jamais dû faire ça”, a-t-elle ajouté. Durant le premier septennat de Jacques Chirac, les élus du RPR lui en veulent d’avoir dissous l’Assemblée nationale, cela ayant donné lieu à de nouvelles élections législatives en 1997. Des élections qui ont eu pour résultat une nouvelle majorité de gauche et l’arrivée d’un Premier ministre socialiste au pouvoir.

>> Découvrez GALA PHOTOS – Hommage à Jacques Chirac : les personnalités réunies à Paris

Les Chirac, le couple qui ne passait pas inaperçu

Dans son livre Tu le sais bien, le temps passe, Catherine Nay raconte ses années de journaliste politique dans les coulisses du pouvoir entre 1995 et 2017, de l’élection de Jacques Chirac à celle d’Emmanuel Macron. La chroniqueuse de 78 ans y révèle de nombreuses anecdotes, notamment sur le couple que formaient Bernadette et Jacques Chirac, mais aussi la personnalité de chacun, “mauvaise et drôle” pour elle, surtout quand elle se moquait des conquêtes de son mari, et parfois “grossier” pour lui. Une chose est sure, c’est un couple qui n’est pas passé inaperçu à l’Élysée.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet