Une ancienne candidate de "The Voice" fait des révélations…

Manon, ancien talent de Jenifer, balance sur son expérience avec la notoriété.

La notoriété n’est pas toujours bien gérée par tout le monde. Et c’est une ancienne candidate de The Voice qui décide d’en parler. En effet, hier, vendredi 28 mai, après avoir découvert l’histoire de Jessica Thivenin, en larmes sur son compte Snapchat car des fans se sont introduits chez elle, Manon, qui avait participé à la saison 3 de The Voice en 2014, a décidé de prendre la parole. Elle était l’ancienne protégée de Jenifer, aujourd’hui, Manon chante toujours, elle s’est mariée et est devenue maman du petit Lenny, deux ans.Touchée par le récit de Jessica Thivenin, elle explique sur ses réseaux sociaux : “J’ai vu ce message ce matin dans l’insta de Thibault qui disait : ‘Vous avez voulu être connus, vous avez voulu faire de la télé donc maintenant vous assumez.’ Du coup, je me suis dit que j’allais faire passer un message parce que c’est important. À partir du moment où on est connu, on sait que potentiellement dans la rue, on peut être reconnu. On peut nous demander des photos et c’est tout à fait normal. C’est quelque chose que je faisais avec beaucoup de plaisir. […] Mais à un moment donné, on a une vie privée comme tout le monde. Et à partir du moment où on est avec notre famille ou à la maison, on a le droit d’avoir une vie normale. Ce n’est pas parce qu’on est connus qu’on a le droit d’être importunés 24h/24h“, a tout d’abord confié Manon.
Elle ajoute ensuite : “Quand j’étais par exemple au Parc Astérix avec ma famille et qu’on arrivait en criant : ‘C’est elle, c’est Manon de The Voice.’ Il y a des moments où je pétais des câbles. C’est juste qu’à un moment donné, si tu viens discrètement pour me demander une photo, pas de soucis. Mais tu ne viens pas en criant et en m’affichant alors que je suis en famille. C’est pénible. Parfois j’étais dans le métro et je voyais des gens dans le métro en train d’essayer de prendre une photo ou une vidéo discrètement. J’allais les voir en leur disant que s’il voulait une photo ou une vidéo, il fallait venir me voir plutôt que de faire ça. C’est quelque chose que je n’ai pas du tout bien vécu“, a-t-elle poursuivi.
Manon rappelle que les personnalités publiques sont avant tout des êtres humains, une piqûre de rappel visiblement nécessaire.

La rédac’

Source: Lire L’Article Complet