« Une manœuvre indigne » : Nicolas Hulot porte plainte pour une utilisation frauduleuse de son image

Nicolas Hulot est très énervé. L’ancien ministre sous Emmanuel Macron a fait savoir dans les colonnes du Parisien ce lundi 12 juillet, qu’il comptait porter plainte pour “contrefaçon” et “atteinte au droit à l’image”. Il accuse cinq candidats aux élections des conseillers des Français de l’étranger d’avoir utilisé frauduleusement son nom.

Nicolas Hulot

Nicolas Hulot a beau avoir un capital sympathie très élevé, il ne faut pas trop le chatouiller non plus ! Celui qui demeurait la personnalité politique préférée des Français au mois de mai dernier, avec 71% d’opinions positives dans le baromètre IFOP-Fiducial pour Paris Match, peut aussi rapidement monter au créneau lorsqu’il se sent bafoué. Son départ fracassant du gouvernement en 2018 en est la preuve flagrante ! Nicolas Hulot aura tenu au ministère de la Transition écologique et solidaire un tout petit peu plus d’un an, avant d’en claquer la porte. Un départ pour le moins fracassant, puisqu’il avait annoncé sa démission du gouvernement en direct de la matinale de France Inter, laissant Léa Salamé et Nicolas Demorand abasourdis. En cause ? Son incapacité à mettre en place une véritable politique écologique, étant freiné par le président de la République et son Premier ministre.

En ce lundi 12 juillet, l’homme politique a décidé de porter plainte contre des candidats aux élections consulaires, élections qui désignent les conseillers des Français de l’étranger et délégués consulaires, pour avoir utilisé frauduleusement son image. “Une assignation sera déposée cette semaine au tribunal judiciaire de Paris”, a indiqué à l’AFP l’avocate de la Fondation Nicolas Hulot (FNH), Delphine Meillet. L’ancien ministre s’est exprimé dans le Parisien et a avoué être “sidéré”.

Poursuivis en justice

“J’avoue être sidéré par l’énormité du procédé“, tels sont les mots utilisés par Nicolas Hulot en ce lundi 12 juillet. “Une manœuvre indigne qui s’apparente à une forme d’escroquerie démocratique qui abuse délibérément les électeurs, nuit à ma fondation et accessoirement à moi-même, a confié l’ancien présentateur d’Ushuaïa au Parisien. “Il apparaît que, dans au moins cinq circonscriptions concernées par ces élections, des listes candidates ont frauduleusement utilisé des éléments d’identification de la Fondation pour la Nature et l’Homme, à savoir les noms, images et logos, et dans trois d’entre elles les images, noms et signature de Monsieur Nicolas Hulot, selon un texte transmis à l’AFP.

Les circonscriptions concernées sont Québec, Montréal, Vancouver au Canada et Rome et Milan en Italie, a précisé la FNH. Deux candidats auraient été élus après s’être targués du soutien fictif de l’ex-animateur de télévision. Qui s’y frotte s’y pique : Nicolas Hulot ne va pas laisser passer cette usurpation sans rien faire !


Source: Lire L’Article Complet