03/21/2023

Ses addictions, Pierre Palmade ne les cachait, il en parlait. Dans son au autobiographie Dîtes à mon père que je suis célèbre (éditions Harper Collins, 2019), l’humoriste se livrait sur ses excès et ses nuits rythmées par « des orgie amusantes » avec « un mec, deux ou trois ».

Il s’est éclaté, « mais trop » jusqu’à sombrer dans les excès. À seulement 20 ans, Pierre Palmade est pris dans le tourbillon des nuits parisiennes « très accueillantes pour les homos ». Lui, qui a du mal à vivre son attirance pour les hommes écrit dans ses mémoires avoir trouvé avec la cocaïne « un ‘médicament’ contre mon auto-homophobie » l’aidant à « vivre en paix » son intimité, confie-t-il dans son autobiographie Dîtes à mon père que je suis célèbre (éditions Harper Collins, 2019). « J’ai découvert l’alcool et la drogue qui m’ont aidé à ne plus me juger mal en tant qu’homo, confiait l’humoriste de 54 ans à la chaîne i24news. À l’époque, je me jugeais mal. Je me disais : ‘Merde, je suis homo. Cela aurait été tellement sur simple si j’étais hétéro’. Je ne l’aimais pas cette homosexualité ».

Ses excès l’aident à « vivre mieux » son intimité. Après les clubs parisiens, Pierre Palmade découvre les soirées de chemsex (des hyperactivités sexuelles sous substances, ndlr) en appartement. Des marathons de relations sexuelles que l’acteur racontait dans : « Tout se passe chez moi. Avec un mec, deux ou trois. Ce sont de longues heures qui durent toute la nuit. Parfois la journée suivante. On rit, on regarde la télé, on parle, on est à poil, on fume, on couchaille ensemble. Et on recommence. C’est une orgie amusante », écrit-il dans son livre.

>> PHOTOS – Pierre Palmade : Muriel Robin, Michèle Laroque, Véronique Sanson… Les femmes de sa vie

Pierre Palmade « allongé sur la moquette le nez en sang »

Les lendemains sont sombres : « Je me réveille allongé sur la moquette le nez en sang. Les mecs avec qui j’ai couché sont partis depuis longtemps, me laissant me démerder tout seul (…). Les douches ne me font pas forcément du bien. Parfois, je suis tellement en manque que je picole au lieu de me laver. Je ne fais de mal à personne sauf à moi ». Dépendant aux substances chimiques, il le devient également au sexe.

Pierre Palmade s’inscrit sur des applications de rencontres, fréquente des escorts. Les soirées se multiplient au domicile de l’acteur. « Les gens qui venaient chez lui savaient pourquoi ils venaient. Il y avait de la coke, raconte une source anonyme dans l’émission Sept à huit, diffusée ce dimanche 19 février sur TF1. Pas des pochons d’un gramme, il y avait dix grammes dedans. Tu avais de quoi faire un bon after ». L’acteur tente plusieurs fois de s’en sortir, mais en vain. Le 10 février 2023, il fait trois blessés graves et provoque la perte d’un bébé à naître de sept mois en conduisant sous l’emprise de cocaïne.

Crédits photos : Tiziano Da Silva – Cyril Moreau / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Pierre Palmade

À découvrir en images

PHOTOS – Pierre Palmade : Muriel Robin, Michèle Laroque, Véronique Sanson… Les femmes de sa vie

Pierre Palmade a grandit entouré de femmes : ses deux sœurs et sa mère, Claire, professeure d’anglais.

Sa sœur et sa mère l’ont soutenu dans sa carrière artistique. Ici, les deux femmes lui rendent visite en marge de « Mon spectacle s’appelle reviens ! ».

En 1995, la chanteuse française Véronique Sanson épouse Pierre Palmade.

Un mariage qui durera près de dix ans, durant lesquels l’humoriste qui se fait un nom sur les planches accompagnera celle qu’il admirait, ici aux 11e Victoires de la musique.

Le couple apparaissait très complice lors de toutes leurs sorties. Ici, dans les coulisses du spectacle « Ils se sont aimés ». Véronique Sanson et Pierre Palmade divorceront sans heurts en 2004, bien avant le coming-out de l’humoriste.

Au cours des années 1990, Pierre Palmade se lie d’amitié avec Muriel Robin.

Autour de

Source: Lire L’Article Complet