Une pétition signée par des dizaines de milliers d'Anglais prouve le désamour grandissant pour le prince Harry

Plus de 30.000 personnes ont déjà signé la requête invitant le duc de Sussex à rendre ses titres honorifiques. Une initiative de plus qui prouve la froideur des Britanniques à l’égard du petit-fils d’Elizabeth II.

Ils sont désormais 32.000 à avoir signé cette pétition. Lancée sur Change.org il y a deux semaines par Lady Colin Campbell, auteure de plusieurs livres sur la famille royale britannique, elle «invite le prince Harry à demander à la reine de mettre en suspens son style, ses titres et son rang royal, le libérant ainsi des contraintes diplomatiques, politiques et constitutionnelles qui font inévitablement partie du statut royal».

La pétition semble presque être lancée dans l’intérêt du duc de Sussex. Elle souligne pour le moins les avantages que cette détitularisation provisoire aurait pour lui. «Il pourra donc avoir ses propres opinions, comme c’est le droit de tous les citoyens, sans risquer de porter atteinte à la monarchie (…), et il sera libre de les exprimer, même si elles sont contestables, sans que son statut royal ne lui soit reproché», argumente l’auteure.

En vidéo, “J’étais piégé par le système”, extraits de l’interview du prince Harry à Oprah

Harry contre le Royaume-Uni

Cette pétition n’est pas la première à suggérer que les titres du duc de Sussex lui soient retirés. En juillet 2019, les habitants de la ville de Brighton et Hove, située dans le comté de l’Est de Sussex, avaient déjà déposé une pétition à l’attention de leur Conseil municipal. Ils demandaient de «rejeter l’usage des titres duc de Sussex et duchesse de Sussex» à Meghan et Harry, déclarant que ces derniers «manquaient de respect» à leur comté. La pétition avait rassemblé environ 2.500 signatures, soit un nombre suffisant pour être examinée par le Conseil Municipal.

Plus récemment, le 15 mai, des collaborateurs du palais de Buckingham ont émis une demande similaire. «Le duc de Sussex a maintenant passé beaucoup de temps à souligner qu’il n’est pas différent des autres et à attaquer l’institution qui, selon lui, l’a tant fait souffrir, avait alors déclaré l’un des collaborateurs. Si l’on déteste à ce point l’institution, on ne devrait pas en porter les titres. Ils devraient simplement devenir Harry et Meghan. Et s’ils refusent de le faire, ils doivent en expliquer les raisons.» Cette requête avait été émise à la suite de l’épisode auquel avait participé le prince Harry pour le podcast Armchair Expert. Il avait notamment déclaré vouloir «briser le cycle» de la «douleur génétique», déclarant que son père, le prince Charles, l’avait «traité de la même manière qu’il avait été traité» par ses propres parents, Elizabeth II et le prince Philip.

Le choix de la reine

Dans les faits, seule Elizabeth II peut décider d’une destitution de titre de noblesse. Le 19 février déjà, le palais de Buckingham avait annoncé qu’Harry et Meghan devenaient officiellement des membres non actifs de la famille royale. Perdant par là plusieurs de leurs fonctions royales et de leurs titres honorifiques. Mais nul ne sait si le grondement grandissant des Britanniques à l’encontre du petit-fils rebelle saura faire pression sur la souveraine.

Source: Lire L’Article Complet