Vianney répond à ses détracteurs : « Un peu de hauteur rend plus heureux »

Ce samedi 20 février, sur le plateau de The Voice, Vianney a été séduit par la reprise de “Suicide social”, célèbre titre d’Orelsan, par un candidat. Mais alors qu’un passage de la chanson est considéré comme homophobe par certains, le coach a été contraint de se justifier après son enthousiasme.

A propos de

  1. Vianney

C’est une prestation qui a été très commentée sur les réseaux sociaux. Ce samedi 20 février, TF1 diffusait le troisième épisode des auditions à l’aveugle de The Voice. Durant cette soirée, Amel Bent a été surprise de découvrir l’une de ses amies, Vanina dans l’émission. Vianney a lui aussi vécu une soirée riche en émotions. Après avoir été ému aux larmes la semaine passée, le petit nouveau de la bande s’est cette fois totalement lâché en entendant la reprise de Suicide Social, célèbre titre d’Orelsan, par un jeune rappeur nommé The Vivi. Si ce dernier a fait se retourner les quatre fauteuils, il a provoqué la polémique sur la toile pour son choix de chanson. Quand à Vianney, les internautes lui ont reproché de s’être – un peu trop ? – ambiancé sur un passage de la chanson jugée homophobe par plusieurs organisations LGBT+. Face à la polémique née sur les réseaux sociaux, le coach a été contraint de se justifier.

Ce dimanche 21 février, l’interprète de Je m’en vais s’est fendu d’un message, dans lequel il a souhaité répondre à ses détracteurs : “Certains semblent découvrir « Suicide Social », chanson d’un merveilleux artiste qui dénonce les clichés de ce monde. Merci à ceux qui ont compris ce texte & mes intentions, respectueuses de tous”, a-t-il écrit sur son compte Twitter, avant de s’adresser aux “haters” : “Un peu de hauteur rend plus heureux, et permet d’entendre mieux”, a suggéré celui qui partage la vie de Catherine Robert.

Certains semblent découvrir « Suicide Social », chanson d’un merveilleux artiste qui dénonce les clichés de ce monde.

Merci à ceux qui ont compris ce texte & mes intentions, respectueuses de tous.

Un peu de hauteur rend plus heureux, et permet d’entendre mieux 💚❤️💙

En 2011, année durant laquelle est sorti ce fameux titre, Orelsan avait déjà dû répondre aux accusations d’homophobie concernant Suicide social : “J’aurais pu faire durer la chanson 4 minutes de plus. Pour moi parler des gens en tant que groupes, en tant que classes sociales, en tant que couches, c’est de la connerie. Cette chanson elle est à prendre comme un exemple de ce qu’il ne faut pas faire. C’est marrant, parce que certains commentaires disent : “Il a tout compris sauf quand il parle de ci ou de ça”. Mais ce sont des clichés“, avait-il tenu à préciser dans une interview accordée à L’Express. Dix ans plus tard, cette chanson ne semble toujours pas faire l’unanimité…

The Vivi, un candidat rattrapé par son passé

Il faut dire qu’en plus d’avoir choisi un texte jugé polémique pour son audition à l’aveugle, le jeune rappeur de 20 ans, qui a été l’auteur de tweets racistes par le passé, a été sommé de quitter l’émission. Ses excuses, présentées ce dimanche 21 février sur Instagram, n’ont rien changé à la décision prise par la production du télé-crochet musical de TF1. Ce lundi 22 février, ITV Studios France a annoncé dans un communiqué que The Voice mettait fin à sa collaboration avec ce candidat : “Ces messages restent incompatibles avec nos valeurs et avec sa participation au programme qui s’arrête aujourd’hui.” Un coup dur pour le jeune homme qui, à l’instar de Mennel, a vu son aventure s’arrêter prématurément…

Crédits photos : Jack Tribeca / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet