VIDÉO – “C’est sidérant !” : Pascal Praud se paie Léa Salamé en pleine émission

Ce mardi 7 juin, Pascal Praud a décortiqué la matinale de France Inter sur CNews. Le journaliste a très durement critiqué son ancienne collègue, Léa Salamé. Il estime « sidérant » que la présentatrice n’ait pas posé certaines questions à son invité, Jean-Luc Mélanchon.

A propos de


  1. Léa Salamé


  2. Pascal Praud


  3. Jean-Luc Mélenchon

Ils sont anciens collègues et amis… Pourtant, Léa Salamé était dans le viseur de Pascal Praud ce mardi 7 juin. Le journaliste l’a critiqué dans L’heure des pros sur CNews. Il lui reproche sa complaisance envers l’invité de France Inter du jour, Jean-Luc Mélenchon. « C’est quand même sidérant qu’un homme politique de ce niveau-là ne soit pas interrogé en disant : Mais vous savez quoi ? (des enquêtes, N.D.L.R.)« , a estimé Pascal Praud.

En cause ? Les propos de la tête d’affiche de la France Insoumise sur un incident survenu ce samedi 4 juin à Paris. Les policiers ont ouvert le feu sur une voiture dans le XVIIIe arrondissement de la capitale. Une jeune femme a été tuée. Un événement auquel a immédiatement réagi Jean-Luc Mélenchon en twittant : « Encore un abus de pouvoir inacceptable. La peine de mort pour un refus d’obtempérer. Le préfet approuve ? Le ministre félicite ? La honte c’est quand ?« 

Deux enquêtes sont en cours. Et c’est bien ce que reproche Pascal Praud à sa consœur. Jean-Luc Mélenchon donne son avis sur une affaire, dont « il ne connaît pas les circonstances« , a considéré le présentateur. Ce qui aurait justifié que Léa Salamé lui pose des questions plus musclées selon lui. À l’inverse, Pascal Praud juge que Jean-Luc Mélenchon « était à la maison » dans le studio rouge de France Inter.

>> >> PHOTOS – Léa Salamé, Pascal Praud, Anne-Sophie Lapix… découvrez les journalistes quand ils étaient plus jeunes

Encore un abus de pouvoir inacceptable. La peine de mort pour un refus d'obtempérer. Le préfet approuve ? Le ministre félicite ? La honte c'est quand ? https://t.co/kKEWg4LTc1

Gérald Darmanin répond à Jean-Luc Mélenchon

L’opinion de Jean-Luc Mélenchon sur cette affaire fait polémique. « Si je suis Premier ministre, de la cave au grenier nous réformerons la police« , a-t-il déclaré, toujours sur France Inter. Des propos qui ont déplu à ses opposants politiques, dont Gérald Darmanin. »Les policiers, les gendarmes méritent le respect. Ils font un travail courageux, difficile et risquent leur vie à chaque instant. Les insulter déshonore ceux qui veulent gouverner. Laissons les enquêtes se faire sans les utiliser comme des otages d’une campagne électorale« , l’a taclé le ministre de l’Intérieur sur Twitter.

Les policiers, les gendarmes méritent le respect. Ils font un travail courageux, difficile et risquent leur vie à chaque instant. Les insulter déshonore ceux qui veulent gouverner. Laissons les enquêtes se faire sans les utiliser comme des otages d’une campagne électorale.

Crédits photos : Capture d’écran Cnews

Autour de

Source: Lire L’Article Complet