VIDÉO – Danse avec les stars truqué ? La fille de Marie-Claude Pietragalla sort un énorme dossier

Dans TPMP ouvert à tous, diffusé ce vendredi 29 octobre sur C8, Benjamin Castaldi a lancé le débat sur l’éventualité d’un trucage des notes dans Danse avec les stars, en s’appuyant sur les insinuations de la fille de Marie-Claude Pietragalla.

Ce vendredi 29 octobre, TF1 diffuse un nouveau prime de Danse avec les stars, saison 11. À cette occasion, Benjamin Castaldi a évoqué, dans Touche pas à mon poste ouvert à tous, le fait que la fille de Marie-Claude Pietragalla a sous-entendu que les notes des jurés seraient décidées à l’avance. C’est dans une vidéo publiée sur son compte TikTok que Lola Derouault a balancé ce dossier. Pour rappel, sa mère, danseuse étoile, a été jurée de l’émission par le passé.

Sur le plateau de TPMP, diffusé sur C8, la chroniqueuse Emilie Lopez a déclaré qu’il n’y avait pas de trucage dans Danse avec les stars, comme semble le penser la jeune fille. « Je vais vous donner un exemple concret, il y a deux semaines, Aurélie Pons se cassait la g***le en dansant », a-t-elle précisé, en expliquant que des notes décidées à l’avance n’auraient pas été cohérentes avec la chute de la candidate. Ayant contacté directement le juré Chris Marques, la journaliste a assuré que ce dernier ne « comprenait absolument pas » l’affirmation de Lola Derouault, d’autant plus en tenant compte du caractère de sa mère. « Pietra vraiment, c’est une des personnes à qui on ne peut rien imposer », a estimé la personnalité emblématique de Danse avec les stars lors de leur échange téléphonique.

« On ne leur impose absolument rien »

En revanche, Chris Marques a informé la chroniqueuse qu’avant chaque prime, le jury participe à une réunion, avec la production, où le déroulement des prestations est annoncé afin qu’il ait une idée générale de la soirée. « On leur rappelle ce qu’ils ont dit la semaine précédente », a souligné Emilie Lopez, pour aider les jurés dans leurs commentaires après chaque prestation. « Mais c’est tout, on ne leur impose absolument rien. Ce n’est pas possible », a-t-elle ajouté, pour faire taire les mauvaises langues.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Capture écran C8

Autour de

Source: Lire L’Article Complet