VIDÉO – Emmanuel Macron réélu : l’hilarante parodie de Bertrand Chameroy dans C à vous

Si certains s’agacent de l’élection d’Emmanuel Macron, Bertrand Chameroy s’en amuse. Ce lundi 25 avril, le journaliste a parodié l’actualité politique sur le plateau de C à vous. Une séquence qui a laissé Anne-Elisabeth Lemoine et ses chroniqueurs hilares.

L’élection d’Emmanuel Macron a laissé un goût amer à Jean-Luc Mélenchon, agacé Raquel Garrido et fait rire le plateau de C à vous. Ce lundi 25 avril, Bertrand Chameroy a parodié la victoire du candidat à sa réélection. Une séquence hilarante qui a débuté avec le journaliste arrivant dans les studios de télé entouré de l’équipe de l’émission sur L’ode à la joie, tel le président et la vingtaine d’enfants sur le Champ de Mars. À ses côtés, Pierre Lescure dans la peau de Brigitte Macron. Un moment presque solennel interrompu par un : « À poil pauvre con », lancé par un passant. Pas de quoi déstabiliser le faux président, qui a assené à sa prétendue compagne : « Ferme-la et souris, c’est bon pour mon image ».

Une fois attablé, il s’est excusé pour son retard : « Je passais mon BAFA, comme le président ». Il a poursuivi avec quelques images de l’élection d’Emmanuel Macron et le « Pète-moi le c***, Manu ! » lancé par un homme dans l’assemblée. « Élégance à la française, Baudelaire », a ironisé Bertrand Chameroy face à une Anne-Elisabeth Lemoine hilare. Mais avant la victoire du candidat à sa réélection, place aux commentaires entendus à la télévision tout au long de la journée du 24 avril. Parmi eux, le déjeuner uniquement « à base de fromage » demandé par Marine Le Pen qui « aime beaucoup le fromage ». Une information qui n’a franchement pas intéressé le chroniqueur, « mais si cela vous fait plaisir », a-t-il complété.

>> PHOTOS – Emmanuel Macron réélu : son accolade remarquée avec son frère Laurent

Manuel Valls « encore plus insistant que le compte CPF »

Des journalistes en taxi, sur une barque ou depuis un terrain de foot. « Bah ouais, ça rend fou les soirées électorales. Nous aussi on veut notre dispositif qui n’a aucun sens », lance-t-il pour laisser l’antenne à l’une des journalistes du programme qui appairait face caméra sur une gyroroue… avant de s’écrouler. « Et sur France 2 », c’est « Clark Kent », alias superman ou plutôt Manuel Valls que les téléspectateurs ont retrouvé pour commenter la soirée, a poursuivi Bertrand Chameroy. « 26 minutes plus tard », l’ancien ministre de François Hollande était sur le Champ de Mars. « Encore plus insistant que le compte CPF Manuel Valls », a-t-il ajouté en référence aux nombreuses tentatives avortées du politicien de revenir sur le devant de la scène.

Dans la foulée, il s’est moqué des courses-poursuites à moto des journalistes derrière des cortèges sans savoir qui se trouvait dedans : Emmanuel Macron ? Jean Castex ? ou tout simplement un inconnu… Bon nombre de ses confrères se sont d’ailleurs trompés sur les supposées personnalités présentent dans les voitures traquées. Une « soirée spéciale » ponctuée par des prises de parole « très sérieuses » de ministres « sur fond de BO de boîte de nuit ». Une page d’actualité qu’il a conclue avec Valérie Pécresse se dirigeant vers le bureau de vote… en ayant oublié sa carte électorale. « J’ai oublié mon sac hier, chez des amis à Paris », s’est-elle défendue en oubliant – également – de passer dans l’isoloir… mais aussi de glisser son bulletin de vote dans l’urne. Tout un programme !

Valérie Pécresse a manqué à Bertrand et visiblement… c'est réciproque 😌

L'ABC de @bchameroy en intégralité : https://t.co/G1GT2M2z6J#CàVous pic.twitter.com/DtJi3CiWnX

Crédits photos : Capture d’écran France 5 / C à vous

Autour de

Source: Lire L’Article Complet