VIDEO « Il était gonflé et culotté » : Véronique Genest rend hommage à son ami Yves Rénier

Le décès brutal d’Yves Rénier a laissé de nombreux fans dans la tristesse. Il en va de même de ses proches et amis, lesquels n’hésitent pas depuis son départ, à lui rendre hommage. Ce lundi 26 avril, Véronique Genest a évoqué la mémoire de son ami sur CNews dans Morandini Live.

Yves Rénier

Véronique Genest

Terrible nouvelle que celle qui a été annoncée à l’AFP par les proches d’Yves Rénier. Dans la nuit du vendredi au samedi 24 avril, celui qui a réalisé le téléfilm sur Jacqueline Sauvage est mort à l’âge de 78 ans à la suite d’un malaise cardiaque à son domicile de Neuilly-sur-Seine. L’annonce de cette disparition a suscité un vif émoi auprès des téléspectateurs. Il faut dire que le comédien avait incarné un personnage d’enquêteur, le commissaire Moulin, pendant plus de trente ans à la télévision ! Une telle longévité laisse des traces. Ce dernier était depuis, passé à la réalisation, et avait également conquis le public avec cette nouvelle casquette. Mais le départ de l’époux de Karin Rénier a également affecté de nombreuses stars. Depuis le 24 avril, de nombreuses personnalités ont pris la parole pour saluer sa mémoire. De Jean-Luc Reichmann, en passant par Muriel Robin, Mathilde Seigner ou encore Christophe Dechavanne, tous sont abasourdis et émus de ce départ.

Ce lundi 26 avril, c’est Véronique Genest qui a tenu à saluer son ami de longue date. Sur CNews, celle qui a incarné Julie Lescaut, une autre commissaire célèbre de TF1, n’a pas pu cacher sa peine à Jean-Marc Morandini. “Jamais je n’aurais pu imaginer qu’Yves allait disparaître comme ça tellement rapidement“, a-t-elle expliquer avec émotion.

“J’ai des souvenirs merveilleux”

Pour Véronique Genest, c’est surtout le souvenir d’un homme au franc-parler auquel elle repense. “C’était un mec complètement génial qui n’hésitait pas à rebondir, qui n’avait pas peur d’être politiquement incorrect quand il fallait. Il était gonflé et culotté. Il défendait tout ce qu’il croyait. C’était un mec plutôt génial“, s’est-elle remémoré. “J’ai des souvenirs merveilleux, c’était un garçon formidable“, a-t-elle enchaîné avant d’évoquer de nouveau son “côté grande gueule”. Son côté grande gueule, il ne le paye pas au niveau du public (…) Les propos polémiques ne sont polémiques que pour ceux qui en font de la polémique. Les autres, ils s’en foutent”, s’est-elle rappelée avant de conclure : “Il avait des défauts comme tout le monde, mais c’était un mec avec le cœur sur la main, honnête, droit et fidèle.” Il est possible que le franc-parler soit un point commun avec l’actrice qui n’a pas la langue dans sa poche non plus !

Source: Lire L’Article Complet