VIDEO Incroyables Transformations : le look d’une candidate fait honte à ses enfants

Ce lundi 7 juin, les experts d’Incroyables Transformations ont reçu deux petites filles venues dénoncer leur mère. Cible de moqueries de la part de leurs camarades de classe, Marie-Pascale est priée de rester à distance quand elle dépose ses enfants à l’école.

Nicolas Waldorf

Charla Carter

Si les téléspectateurs ont déjà vu des filles dénoncer leur mère dans Incroyables Transformations, il est en revanche plus rare que les filles en question soient encore des enfants. Ce lundi 7 juin, deux petites filles sont venues demander de l’aide aux experts de l’émission de M6. Inaya et Louane sont venues inscrire leur mère Marie-Pascale, dont le look est très loin de faire l’unanimité. « On vient dénoncer notre maman parce qu’elle a un problème de style », a asséné Inaya. La collégienne a évoqué les gros pulls et les t-shirts bariolés de sa mère, ainsi que ses sarouels. Un mot qui a hérissé le poil de Charla Carter, la styliste de l’émission, qui voue une véritable haine à ce vêtement. « Est-ce que ça vous pose un problème, le look de votre maman ? », a-t-elle demandé aux deux petites filles après avoir retrouvé ses esprits. « A chaque fois que je vais au collège le matin, ma mère va tout le temps se garer au niveau du parking, parce que j’ai honte », a confié Inaya. Et la pauvre mère de famille est priée de faire la même chose avec Louane, sa petite sœur.

La cruauté des enfants émeut Ludivine Aubourg

« Même moi, le matin, elle est obligée de m’amener plus tôt, a confié l’écolière aux experts d’Incroyables Transformations. Parce que sinon après je ne veux pas qu’elle m’amène, parce que tout le monde se moque d’elle. Ils disent que ma mère, elle ressemble à un garçon, que c’est pas une mère… » Des critiques et des moqueries d’une grande violence, qui ont troublé Ludivine Aubourg : « La cruauté des enfants entre eux… Ces deux jeunes filles ne sont pas responsables du look de leur maman, elles en sont victimes, a-t-elle assuré. On est en charge d’une mission très importante, c’est l’épanouissement de deux jeunes filles qui est en jeu. » Un peu plus tard, lorsqu’elle a vu Marie-Pascale entrer dans l’agence avec un sarouel bleu et une doudoune, la maquilleuse a constaté qu’il s’agissait d’un look « un petit peu compliqué pour la sortie de l’école ». La mère de famille lui a expliqué pourquoi elle s’habillait ainsi.

Ayant eu une puberté précoce dès l’âge de 7 ans, Marie-Pascale a subi énormément de moqueries à l’école : jugée « pas normale », elle a même été traitée de « monstre ». Souffrant d’une hypertrophie de la poitrine, elle faisait un 120F à 14 ans. C’est à ce moment-là qu’elle a commencé à adopter un style masculin. « J’avais deux grands frères et pour me cacher, j’ai commencé à recopier leur style, a-t-elle expliqué. Donc des survêtements, des gros pulls, tout pour cacher… » Une histoire qui a bouleversé les experts, plus motivés que jamais à l’aider à retrouver sa féminité. Un défi qu’ils ont relevé avec brio, puisque Marie-Pascale s’est enfin trouvée belle en se regardant dans le miroir.


Source: Lire L’Article Complet