VIDÉO – “Je ne suis pas parfait” : Jean-Michel Blanquer esquisse un mea culpa

Ce vendredi 14 janvier, Jean-Michel Blanquer était invité de la matinale de France Info. Interrogé sur la grève des enseignants survenue la veille, le ministre de l’Éducation a présenté ses excuses.

Au lendemain d’une grève et d’une mobilisation massive des enseignants en France, Jean-Michel Blanquer, au coeur des critiques, était l’invité de 8h30 de la matinale de France Info ce vendredi 14 janvier. Questionné par le journaliste Marc Fauvelle sur un possible mea culpa de sa part, le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports a fini par céder. « Si vous souhaitez un mea culpa, je n’ai aucune difficulté à le faire« , a d’abord assuré l’homme politique, avant de poursuivre : « Je ne suis pas parfait, je fais des erreurs et je n’ai aucun problème à dire que je suis désolé de certaines choses« , a-t-il conclu.

Jean-Michel Blanquer a ensuite tenté de se défendre. Il a rappelé que la gestion de l’épidémie dans les écoles, dont les enseignants se plaignent, n’a pas tenu qu’à lui et que les décisions n’ont pas été uniquement de son ressort. « C’est important aussi de ne pas être dans une logique de cristallisation excessive sur une personne quand on connaît le processus de décision« , a insisté le ministre de l’Éducation, qui a plaidé pour une responsabilité collective de la gestion de la crise sanitaire à l’école.

78 000 manifestants contre la gestion de la crise sanitaire à l’école

Jeudi 13 janvier, près de 38,5 % des enseignants étaient en grève dans les écoles, selon le ministère de l’Éducation, et près de 78.000 personnes ont manifesté en France, selon le ministère de l’Intérieur. Les professeurs ont protesté contre la « pagaille«  qu’a été la gestion de l’épidémie dans les établissements scolaires, reprochant au gouvernement son inefficacité. Ils ont notamment exprimé leur lassitude face aux protocoles sanitaires successifs mis en place par le ministère de l’Éducation nationale. En réponse à cette mobilisation et après une réunion avec les organisations syndicales dans la soirée, le gouvernement a promis aux enseignants des masques FFP2 et des remplaçants.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran France Info

Autour de

Source: Lire L’Article Complet