VIDÉO – “Je suis en bonne santé et j’ai l’amour” : Muriel Robin heureuse

Invitée sur le plateau de Vivement Dimanche, Muriel Robin a exprimé son bonheur à Michel Drucker, grâce à sa bonne santé et sa moitié.

Muriel Robin revient sur scène. À cette occasion, l’humoriste de 66 ans était l’invitée de Michel Drucker, sur le plateau de Vivement Dimanche, ce 9 janvier. À son arrivée, le présentateur lui demande si elle est heureuse. Ce à quoi Muriel Robin répond : « Oui, je suis très bien, je suis en bonne santé et j’ai l’amour alors franchement, c’est le principal. Je me sens en forme comme jamais. » Alors que les variants du Covid-19 sont toujours plus nombreux, Muriel Robin, elle, prend la vie du bon côté et ça fait du bien !

L’amour qu’elle évoque, c’est celui que lui porte Anne Le Nen, avec qui elle partage sa vie depuis plus de quinze ans. Pourtant, l’humoriste pense que son couple avec l’actrice est la cause du faible nombre de rôles qu’on leur propose au cinéma. Elle l’expliquait au micro d’On refait la télé, sur RTL, le 18 décembre dernier. « Quand je vois la beauté de ma fiancée, par exemple, je me dis qu’elle peut, à l’écran, tout à fait être un fantasme pour beaucoup d’hommes« , a-t-elle estimé. Pourtant, elle explique qu’au cinéma, on ne choisit pas de personnes homosexuelles pour jouer des rôles d’hétérosexuelles. Muriel Robin a affirmé qu’avec son « physique » et le fait qu’elle est « une très bonne comédienne« , sa compagne « n’a rien à envier à Angelina Jolie« . Pourtant, d’après elle, « on ne lui propose rien » comme rôle au cinéma.

> Découvrez en images Muriel Robin et sa compagne Anne Le Nen à Roland Garros

Son « âme sœur« 

Invitée dans l’émission Sept à Huit, en décembre dernier Muriel Robin parlait de l’amour qu’elle porte à sa compagne : « Anne, c’est mon âme sœur. Je ne peux pas vivre sans elle. C’est comme ça. Et elle non plus sans moi« , a-t-elle affirmé avec tendresse. Questionnée au sujet de l’éventualité d’avoir un enfant, Muriel Robin a expliqué que « ça ne sera pas pour cette vie-là« , même si elles ont « essayé« . « J’ai l’âge d’une grand-mère. Être maman à 66 ans, non« , a-t-elle lâché, pas du tout motivée pour tenter la PMA.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Capture France 2

Autour de

Source: Lire L’Article Complet