VIDEO Les Z’amours : une candidate dénonce le cadeau de goujat que lui a offert son mari

Ce mardi 30 juin dans Les Z’amours, une candidate a révélé quel cadeau tout sauf romantique lui a offert son mari pour un de ses anniversaires. Bruno Guillon et le public de l’émission ont été très déçus pour elle.

Débusquer les petits travers des candidats des Z’amours, telle est la mission que s’est donnée Bruno Guillon. L’animateur, avec ses questions qui incitent les participants de son jeu à ouvrir sans cesse l’armoire à dossiers gênants, trouve parfois de savoureuses anecdotes. Ce mardi 30 juin, il a demandé aux candidates de dénoncer les goujateries de leurs compagnons respectifs. « A quelle occasion auriez-vous pu dire à votre compagnon : “Alors là franchement, sur le coup, tu ne t’es pas foulé ?” », leur a-t-il lancé. Véronique avait des choses à dire sur son époux Bruno, qui ne trouve jamais d’idées de cadeaux à lui offrir pour Noël et les anniversaires. Ne sachant pas quoi prendre, il lui arrive donc de commettre de petits impairs… voire d’acheter des choses qu’il ne faut en aucun cas offrir à sa femme. « Il fait toujours des cadeaux un peu… Mais cette fois-là, pour mon anniversaire, il m’a offert un pèse-personne », a révélé Véronique, encore dépitée.

« Je n’ai pas su s’il voulait me dire quelque chose… Je ne sais pas. Mais bon il est reparti avec tout de suite, hein », a précisé la candidate. Etonnamment, elle n’en a pas voulu très longtemps à son mari, qui n’avait pas pensé à mal : « En y réfléchissant, je pense que… Il n’est pas méchant. C’est vrai que le pèse-personne était cassé, il a voulu être gentil, a-t-elle expliqué. Mais bon voilà quoi… » Bruno est vite allé se faire rembourser pour acheter un autre cadeau, mais il n’a pas très bien utilisé sa deuxième chance. « Après il a été l’échanger, mais il est revenu avec deux poêles », a raconté Véronique face à un Bruno Guillon stupéfait. Lorsque Bruno est revenu sur le plateau, l’animateur l’a forcément interrogé sur ces cadeaux dignes d’un véritable goujat. « Pourquoi un pèse-personne ? », lui a-t-il demandé. « Je n’ai jamais d’idées pour les cadeaux. Alors voilà… Il n’y avait pas de connotation particulière, lui a répondu le candidat, embêté. Je ne me suis pas foulé à ce moment-là. » Ce à quoi Véronique a répondu avec humour : « Comme toujours, hein… » Au moins, elle semble s’y être habituée.

Source: Lire L’Article Complet