VIDÉO – M Pokora fait la leçon au gouvernement : « On était la dernière roue du carrosse »

Invité de Touche pas à mon poste ! sur C8 ce lundi 7 décembre, M Pokora n’a pas été tendre avec le gouvernement au sujet de la gestion des concerts pendant la crise sanitaire.

À peine le Téléthon terminé, M Pokora était déjà de retour sur les plateaux de télévision ce lundi 7 décembre. Pas question de chômer pour le chanteur qui n’a pas pu beaucoup travailler cette année. À cause du coronavirus, il a été contraint de reporter à plusieurs reprises ses concerts. Il a été l’une des premières stars à partager ses coups de gueule sur les réseaux sociaux. « Le problème, c’est que constamment on nous a repoussé l’échéance », a-t-il expliqué dans Touche pas à mon poste ! sur C8. L’artiste préfère la solution qu’ont choisie les États-Unis d’annuler d’emblée tous les événements de 2020, plutôt de laisser des faux espoirs. Celui qui avait déjà dénoncé l’« égoïsme » de certains chanteurs qui ne s’étaient, d’après lui, pas assez « solidaires », continue à s’en prendre à l’action du gouvernement français.

« Ce qui était frustrant, c’est comment le dossier a été traité pour les intermittents du spectacle, pour le secteur de la culture et de l’événementiel. On a eu un peu le sentiment d’être la dernière roue du carrosse, d’être un peu le dernier dossier à traiter comme s’il ne s’agissait que des artistes qui étaient sur scène, alors que un concert, c’est 200 personnes par soir [qui travaillent] », a expliqué M Pokora dans l’émission de Cyril Hanouna, évoquant tous les corps de métiers qui entourent ses représentations, allant des personnels de la buvette aux techniciens, en passant par le personnel de nettoyage.

Plus de temps pour Isaiah

« C’est pour ça que je m’énervais un peu constamment sur les réseaux sociaux, pas pour défendre juste ma petite personne, évidemment », a-t-il précisé. Un mal pour un bien, car cela lui a permis de profiter à fond d’Isaiah, le petit garçon né de sa relation avec Cristina Milian. « Le côté positif de cette année, c’est que j’ai passé du temps que je n’aurais jamais pu passer en temps normal avec Isaiah. Ça m’a changé la vie. On ne se réveille plus pour les mêmes raisons le matin », a confié le jeune papa de 35 ans.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Capture C8

Source: Lire L’Article Complet