VIDÉO – Pascal Praud cinglant avec une ministre : “Elle ne sert à rien !”

Ce jeudi 23 décembre, Pascal Praud a exprimé son mécontentement dans L’Heure des Pros concernant les non-agissements de la ministre de l’Enseignement supérieur. Il a notamment fait référence à l’affaire qui touche l’IEP de Grenoble.

Pascal Praud avait une cible bien précise ce jeudi 23 décembre : Frédérique Vidal. Selon l’animateur de L’Heure des Pros, la ministre de l’Enseignement supérieur aurait dû déjà réagir face à l’affaire de l’IEP Grenoble. Il a également salué les démarches de Jean-Michel Blanquer à ce sujet « alors que ce n’est pas son ministère ». Le ministre de l’Éducation nationale a en effet déclaré que « la priorité n’est pas de sanctionner le professeur, mais de punir les étudiants qui avaient organisé une campagne de lynchage contre lui ». Pour Pascal Praud, ça n’était pas à lui de réagir : « C’est à Madame Vidal, mais Madame Vidal est loin. Elle est en vacances, je ne sais pas à quoi elle sert…« , s’est emporté le journaliste sur le plateau de Cnews.

« La ministre de l’Éducation Madame Vidal qui ne sert à rien appelle chacun à se mettre au travail dans la sérénité », a énuméré l’animateur de télévision, « Les relations entre un prof et sa direction sont du ressort entre employeur et un membre de son personnel, donc Ponce Pilate, je sers à rien. Débrouillez-vous ! Je suis ministre des Universités, mais je sers à rien« . Pascal Praud n’est pas prêt de lâcher cette affaire… Sauf si Frédérique Vidal fait de véritables déclarations.

Que se passe-t-il à l’IEP Grenoble ?

Cela fait maintenant plusieurs mois que Science Po Grenoble fait face à un problème de taille. En mars dernier, plusieurs étudiants avaient affiché à l’institut les noms de deux professeurs accusés d’islamophobie. Monsieur Kinzler, qui fait partie des noms cités, ne souhaitait pas mettre au même niveau islamophobie, racisme et antisémitisme. Ce qui avait beaucoup déplu à certains élèves. Le professeur a ainsi été suspendu de ses fonctions pendant quatre mois. Une condamnation qui ne satisfait pas certains ministres et autres personnalités importantes. Ils pensent qu’il faudrait également sanctionner les élèves ayant affiché les noms des professeurs. C’est pourquoi beaucoup, comme Pascal Praud, attendent que Frédérique Vidal prenne une décision en tant que ministre de l’Enseignement supérieur.

Crédits photos : Cnews

Autour de

Source: Lire L’Article Complet