VIDEO Scène surréaliste à l’Assemblée nationale : un député sort un joint de cannabis en plein hémicycle

Scène surréaliste en ce mardi 4 mai à l’Assemblée nationale : le député des Bouches-du-Rhône a commis un geste hautement répréhensible par la loi. En plein débat sur la dépénalisation du cannabis, celui-ci a brandi un gobelet floqué d’une feuille de cannabis d’où il en a sorti un joint.

La législation française en matière de cannabis est la plus stricte d’Europe. En effet, cette drogue est illégale en France depuis 1970, et par ailleurs, le cannabis à usage médical est prohibé. Enfin il ne faut pas oublier de préciser que dans l’Hexagone, la loi ne fait pas de distinction entre l’usage personnel et le trafic, comme c’est le cas dans certains pays. Toutefois, la France fait partie des pays européens où le nombre de consommateurs est le plus important. Tant et si bien que la question de la dépénalisation du cannabis est un sujet qui revient sur le devant de la scène.

Aussi en ce mardi 4 mai, le député François-Michel Lambert, pro-légalisation du cannabis, intervenait sur la question alors qu’une mission parlementaire trans-partisane doit rendre ce mercredi 5 mai un rapport sur la légalisation du cannabis. Partisan d’une légalisation contrôlée de cette substance psycho-active, l’homme politique a créé un “petit événement” dans l’enceinte du Palais Bourbon.

Du rififi dans l’hémicycle !

“Je pourrais être inquiété pour le simple fait de montrer ce gobelet, de sortir un joint”, a expliqué François-Michel Lambert, en exhibant devant ses collègues ébahis un verre floqué d’une feuille de cannabis. Selon le député, la légalisation de cette drogue «permettrait de garantir aux consommateurs des produits contrôlés » ainsi que «d’assécher les trafics». Pour aller au bout de sa démarche, le député a même sorti un joint de son gobelet et l’a brandi devant l’Assemblée, médusée. Ce geste a fortement irrité le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand. “Vous arrêtez, Monsieur Lambert”, lui a lancé ce dernier. Il est interdit de sortir ce type de… d’objet. Je vous rappelle au règlement et cela sera inscrit au procès verbal.”

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin n’a pas caché non plus son indignation, dénonçant la « démagogie » de l’élu et évoquant « de la merde que les jeunes prennent dans leurs veines et qu’ils fument ». Reçu dans la soirée sur le plateau de Pascal Praud dans L’heure des Pros 2, le député s’est défendu de faire “l’apologie” du cannabis.

Source: Lire L’Article Complet