VIDÉO – « Un complot très haut placé » : Didier Raoult lance de graves accusations

Poursuivi par l’Ordre des médecins qui l’accuse de multiples entorses au code de déontologie, le professeur Didier Raoult a accordé une interview exclusive à Jean-Marc Morandini, sur Cnews. Le scientifique en est certain, il est tout simplement victime d’un complot.

Rarement une personnalité n’aura été aussi clivante. Surmédiatisé depuis le début de la pandémie de coronavirus, le professeur Didier Raoult paye désormais les frais de son exposition et devra comparaître dans quelques mois devant la chambre disciplinaire régionale de l’Ordre de médecins. Ce mercredi 18 novembre, le scientifique a accepté l’invitation de Jean-Marc Morandini pour s’exprimer sur cette convocation qui pourrait lui coûter très cher. Pour lui, cela ne fait aucun doute, il est victime d’un complot. “Je savais depuis longtemps qu’il y avait un petit complot très très haut placé, je sais ça depuis plusieurs mois donc je ne suis pas étonné du tout“, a-t-il déclaré. Puis d’ajouter : “On m’avait prévenu il y a très longtemps ‘Didier tu sais, il va y avoir une plainte contre toi au conseil de l’ordre (…) je savais ça, je n’ai pas été surpris“.

S’il n’a pas souhaité donner plus d’informations, le scientifique a néanmoins précisé que ce complot était d’ordre “médico-politique“. Des accusations graves qui témoignent de l’ampleur de l’affaire, alors que Didier Raoult a été lâché par ses pairs, qui ne supportent plus son discours qu’ils jugent erroné. “Ce qui nous a poussés à nous mobiliser, c’est qu’en juin, alors que plusieurs études montraient que l’hydroxychloroquine ne marchait pas, Didier Raoult a continué à la promouvoir et à vouloir l’imposer“, a expliqué au Parisien Pierre Tattevin, le président de la société de pathologie infectieuse de langue française.

Détesté et adulé

Depuis le mois de mars, Didier Raoult est partout et agace autant qu’il n’épate. En avril dernier, Emmanuel Macron s’est même déplacé à Marseille pour rencontrer le scientifique, que certains ont surnommé “le Gérard Depardieu de le science“. Attaqué mais pas déstabilisé, le Professeur a également profité de son intervention sur Cnews pour envoyer un tacle au collectif de cinq médecins hospitaliers qui s’est notamment plaint de sa surmédiatisation, en tranchant: “Il y a en quatre que je connais pas et qui ne sont même pas des infectiologues et l’autre qui ne voit plus de malades parce qu’il est à la retraite et dans la production scientifique a été relativement médiocre“.

Crédits photos : Capture d’écran Cnews

Source: Lire L’Article Complet