VIDÉO – Un contrat entre François et Danielle Mitterrand ? « Elle a été trompée plus que n’importe quelle autre »

Ce vendredi 5 février, LCP a rediffusé le documentaire “Élysée : neuf femmes aux marches du palais”. L’occasion pour les téléspectateurs d’en apprendre plus sur les dessous de la relation de François et Danielle Mitterrand, qui avaient entre eux une sorte de “contrat”, selon l’historienne Joëlle Chevé.

A propos de

  1. François Mitterrand

  2. Danielle Mitterrand

À l’image de Bernadette Chirac, Danielle Mitterrand a elle aussi vécu au côté d’un mari volage. En plus de ses incartades, l’ancien président de la République a également mené une double vie pendant des années. En effet, s’il vivait à l’Élysée avec son épouse officielle, l’homme politique avait une seconde famille dans l’ombre, composée d’Anne et Mazarine Pingeot. Si elle a tenté de rester digne jusqu’à la fin, Danielle Mitterrand a dû faire beaucoup de sacrifices en privé. Mais comme l’a expliqué l’historienne Joëlle Chevé dans le documentaire Élysée : neuf femmes aux marches du palais, rediffusé le vendredi 5 février sur LCP, le couple était uni par un pacte : “Il y a entre eux un deal, un contrat, qui est aussi bien d’ordre privé que d’ordre politique. Elle a un mari qui l’a trompée plus que peut-être n’importe quelle autre, qui a des liaisons qu’elle connaît (…) Il y a une négociation entre eux.”

Dans leur livre Une famille au secret, paru en 2005, Ariane Chemin et Géraldine Catalano évoquaient déjà ce pacte qui liait les deux époux. Au début des années 1960, François Mitterrand aurait en effet proposé une sorte de contrat à son épouse : vivre sa vie chacun de son côté, mais préserver leur couple social. Dans cet arrangement, l’ancienne Première dame trouvait d’ailleurs elle aussi son compte, en fréquentant Jean, l’autre homme de sa vie.

Ce jour où François Mitterrand a “donné un coup de canif au contrat”

Lorsque Paris Match a levé le voile sur le secret le mieux gardé de l’histoire de la Ve République, en révélant l’existence de la fille cachée du président, le 10 novembre 1994, Danielle Mitterrand avait, elle, déjà été mise dans la confidence. L’épouse de François Mitterrand a d’ailleurs affirmé que la naissance de Mazarine Pingeot n’avait été “ni une découverte, ni un drame” : Ça fait partie de notre art de vivre et de notre façon de vivre à François et à moi. Je dis que quand on s’aime profondément, on peut avoir des amours partagées. Il peut y avoir aussi des enfants nés de ses amours partagées”, confiait-elle face à Bernard Pivot, dans l’émission Bouillon de Culture.

Mais selon l’historienne Joëlle Chevé, cet événement aurait en réalité été “un coup de poignard” pour Danielle Mitterrand : Il donnait un coup de canif au contrat qu’ils avaient entre eux, c’est-à-dire ‘je ne dis rien, tu ne dis rien’. Pour elle, c’est quand même une trahison.” Pour autant, Danielle Mitterrand a tenu bon. Les concessions, elle les a faites jusqu’au dernier instant, en acceptant que la deuxième famille de son mari se rende à ses obsèques, célébrées le 11 janvier 1996, au cimetière de Jarnac.

Crédits photos : Capture d’écran LCP

Source: Lire L’Article Complet