Vincent Perrot : ses confidences bouleversantes sur la mort de sa mère

Invité sur Non Stop People ce lundi 16 novembre, Vincent Perrot s’est confié avec émotion sur la mort de sa mère. L’animateur a également évoqué le combat de sa maman contre la maladie et son deuil impossible.

Les années ne peuvent pas effacer la douleur. Il y a trois ans, Vincent Perrot a perdu sa maman, qui a rendu son dernier souffle après une longue bataille contre un cancer. "Marina Perrot nous a quittés la nuit dernière. Certains d’entre vous la connaissaient un peu, d’autres beaucoup mieux, mais vous savez tous qu’elle était une femme généreuse et altruiste. Je lui tenais la main hier soir, puis elle s’est éteinte un peu plus tard, calme et sereine dans son sommeil", annonçait en 2015 l’animateur à ses proches. Trois ans plus tard, la douleur est toujours aussi intense pour Vincent Perrot. Ce lundi 16 novembre sur le plateau de L’Instant de Luxe sur Non Stop People, il s’est souvenu avec émotion de la fin de vie de celle qui l’a élevé seul à partir de ses 12 ans. "J’avais une relation très fusionnelle avec ma mère depuis toujours. En plus, ayant perdu mon père jeune, ça vous rapproche", a-t-il confié.

"On a été très proches, très longtemps. Elle m’a encouragé, elle m’a soutenu, elle a été mon assistante pendant de nombreuses années. Son départ a été violentissime pour moi", a continué Vincent Perrot, très ému à l’évocation de celle qui a eu une place importante dans sa vie comme dans sa carrière. Il y a trois ans, sa maman a été victime d’un "cancer fulgurant" à l’âge de 81 ans. Une période forcément bouleversante pour l’animateur de 55 ans, qui a accompagné sa maman jusqu’à ses dernières secondes. "Je me suis occupé d’elle jusqu’à la dernière minute", a-t-il ajouté, en sanglots sur Non Stop People, avant d’expliquer qu’il avait toujours beaucoup de mal à accepter la mort de sa maman : "Il faut toujours en parler sinon on n’arrive jamais à accepter. De toute façon, je pense que je n’arriverai jamais véritablement. C’est la vie, c’est comme ça ! Ça s’est arrangé avec le temps parce que pendant longtemps, je ne pouvais même pas évoquer son prénom".

Vincent Perrot : "Ca a été un vrai séisme"

Un deuil impossible pour Vincent Perrot, qui peut tout de même compter sur sa famille pour l’aider dans ce processus. "Ça vient, c’est la vie, c’est comme ça. J’ai des enfants et une femme merveilleuse qui font que l’avenir est là. Mais c’est dur", a-t-il continué, triste de ne plus avoir "l’oreille attentive d’une mère", quelque chose d’"irremplaçable pour un enfant". "On sait que si durant toute sa vie, il y a quelqu’un sur qui on peut compter quoi qu’il arrive ce sont les parents. Et je perds mon père très jeune. Tout d’un coup, on se dit : ‘Je ne suis pas tout seul’. Loin de là, mon premier fils était déjà né. Mais pour moi ça a été un vrai séisme, a conclu Vincent Perrot, qui n’a pas l’habitude de se confier à coeur ouvert sur sa vie privée. Ça me fait doublement plaisir d’avoir la force de pouvoir en parler aujourd’hui, je n’avais pas essayé depuis longtemps pour être franc. Je vois que j’y arrive, ça n’a pas toujours été le cas."

Source: Lire L’Article Complet