Xavier Dupont de Ligonnès : accusé d'un crime odieux avant le meurtre de sa famille…

Ce 23 juillet, Society sort la première partie d’une enquête sur Xavier Dupont de Ligonnès. Toujours recherché par la police pour le meurtre de sa famille, le fugitif a un passé trouble…

C’est une des affaires non résolue des plus énigmatiques qui continue de fasciner les Français depuis 2011…  L’affaire Dupont de Ligonnès est celle du quintuple meurtre des membres d’une même famille. Elle a commencé en avril 2011, avec la découverte des corps d’Agnès (la maman) et de ses 4 enfants (Arthur, Thomas, Anne, Benoît) sous leur maison, à Nantes. Le principal suspect n’est autre que Xavier Dupont de Ligonnès, le père de famille, qui demeure introuvable depuis.

Cette mort suspecte avant la tuerie de Nantes

Et si en octobre 2019, on a bien cru l’avoir arrêté, à Glasgow (Écosse), celui qui pourrait avoir perpétré cette tuerie fait l’objet d’une longue enquête, cet été, publiée par le magazine Society. Le magazine a en effet partagé ce 23 juillet la première partie d’un dossier d’été qui révèle des éléments encore inédits sur le passé de cet ennemi public numéro 1…

On apprend par exemple que l’homme pourrait avoir tué le chien de son meilleur ami, quelques années avant le terrible fait divers qui a fait la Une des journaux… En effet, c’est une certaine Francine Teneur qui raconte que son fils avait confié son chien adoré à Xavier Dupont de Ligonnès pendant les vacances. A son retour, il avait appris que la bête était morte. Et l’explication de Xavier Dupont de Ligonnès l’avait particulièrement étonné.

Ce dernier lui aurait assuré qu’un “jour, alors qu’il était allé chercher Arthur à l’école, il avait attaché le chien avec une corde à un arbre du jardin mais un orage avait éclaté”. Pendant qu’il attendait, “Fine avait paniqué et s’était étranglée”, avait rapporté Xavier Dupont de Ligonnès.

Les 2 chiens de Dupont de Ligonnès sont morts

Un récit qui fait froid dans le dos quand on sait que l’homme de 59 ans, toujours recherché par Interpol, doit également répondre de la mort des deux chiens de sa famille, des labradors, qui ont été aussi abattus et enterrés sous sa maison, il y a 9 ans…

Source: Lire L’Article Complet