8 aliments qu'il ne faut surtout pas manger après la date de péremption

Il existe des aliments qui peuvent être consommés au-delà de la date limite de consommation inscrite sur le paquet. Il y en a d’autres qu’il est préférable de jeter à la poubelle. Petit guide.

Au quotidien, il est important que chacun de nous puisse faire un geste, même minuscule pour réduire le gaspillage alimentaire. Cela passe entre autres par le fait de ne plus jeter systématiquement les aliments qui ont atteint ou dépassé leur date de durabilité minimale (DDM) et leur date limite de consommation (DLC). Certains restent tout à fait comestibles tant que ni leur apparence, ni leur goût, ni leur texture n’a été altéré par le temps. A contrario, d’autres aliments doivent aller directement à la poubelle une fois la DLC atteinte. Si vous les consommez, vous risquez bien de tomber malade. Découvrez desquels il s’agit.

La viande rouge

En général, lorsque la viande rouge n’est plus bonne, elle le fait sentir. Elle se colore progressivement d’une teinte brunâtre qui ne donne pas franchement envie et devient visqueuse à la surface. Puis l’odeur change et devient nauséabonde. Cela est aussi bien valable pour une pièce de rumsteck que pour de la viande hachée. Cette dernière demande d’ailleurs deux fois plus de vigilance. Si vous l’avez achetée au supermarché, vous avez une marge de manœuvre plus grande puisqu’elle peut être réfrigérée et même congelée pour être conservée longtemps. Par contre, si vous l’avez eue en boucherie, vous avez 12 heures maximum pour consommer votre viande rouge avant qu’elle soit perdue. Si malgré son apparence et son odeur douteuses, vous souhaitez quand même prendre le risque, sachez que vous risquez une intoxication alimentaire, voire une infection bactérienne comme la salmonellose ou la listeria, car les bactéries ne mourront pas toutes à la cuisson. Donc dans le doute : poubelle.

*À noter que cela vaut également pour la volaille qu’il est préférable de jeter dès lors qu’elle se décolore et commence à sentir mauvais.

Le poisson et les fruits de mer

Le poisson est un aliment extrêmement fragile. Ce qui implique qu’il est aussi sensible aux agressions extérieures, en particulier lorsqu’il est très frais. Si vous vous êtes rendu chez le poissonnier ce matin, vous avez seulement 24 heures pour cuisiner et manger vos achats de la mer. À la rigueur, vous pouvez en garder pour le lendemain, mais pas plus. Tout comme la viande rouge, il devient rapidement un terrain de jeu pour les bactéries responsables de troubles digestifs comme E. coli par exemple. Si vous voyez que votre poisson prend une couleur étrange et que son œil commence à lui aussi changer de teinte : poubelle. Réservez le même traitement aux fruits de mer restés plus de deux jours dans votre réfrigérateur. Au moindre changement de couleur ou d’odeur, il est recommandé de les mettre à la poubelle pour ne pas mettre sa santé en péril.

La charcuterie

Il fait encore beau, ce qui veut dire qu’il reste encore des jours pour profiter de la saison des apéros. Or qui dit apéro dit jambon, saucisson et autres pièces de charcuterie à étaler sur les plateaux entre trois bouts de fromages et des morceaux de pain. Seulement voilà, si la charcuterie sèche, fumée, ou sous vide peut se conserver pendant des semaines, celles qui sont crues ou transformées (pâté, rillettes, jambon cru) ont une longévité de seulement 2 à 3 jours. Celles achetées à la coupe au supermarché ou chez le boucher doivent d’ailleurs être mangées le jour même. Aussi, sortez-les pour les occasions ou les grosses faims si vous souhaitez éviter le gaspillage, car passé ce délai dans votre frigidaire, il faudra vous en séparer.

Les jus de fruits frais

On ne parle pas des briques de jus de fruits que l’on trouve dans les rayons du supermarché, mais de ceux qui sont rangés dans les frigidaires. Ils n’ont pas été pasteurisés avant d’être mis en bouteille et doivent être consommés dans les jours qui suivent leur achat pour éviter les mauvaises surprises. Tenez-vous en strictement à la DLC présente sur l’emballage ou le bouchon et n’essayez pas de tenter le diable. Pour un jus de pommes, de citron ou d’orange frais pressé, la limite se situe autour de 5 jours avant de le jus tourne et devienne impropre à la consommation.

Les œufs

Comme tous les aliments énumérés ci-dessus, les œufs sont fragiles. S’ils sont protégés par une membrane invisible à l’œil nu, leur coquille est tout de même poreuse et donc sujette aux attaques bactériennes. En général, nous avons 28 jours à partir de la date de la ponte pour consommer un œuf cru. Pour éviter qu’ils s’abîment trop vite, choisissez ceux qui ont été pondus le plus récemment en vous référant à la date sur la boîte ou la coquille. Cela vous laissera un peu de temps pour décider quoi en faire et ne pas vous retrouver à faire des crêpes ou des gâteaux dans la précipitation pour éviter de jeter. Par contre, dès lors que l’œuf est ouvert ou cuit, les délais de conservation sont radicalement réduits. Comptez 6 à 7 jours pour un œuf dur, à peu près la même chose pour un blanc et seulement quelques heures pour un jaune, avant que les bactéries prolifèrent. Et si jamais vous avez un doute, il existe des astuces simples pour vérifier si un œuf est périmé ou non.

Le lait

En réalité, vous pouvez conserver une brique ou une bouteille de lait pasteurisé ou stérilisé jusqu’à 6 mois dans votre réfrigérateur ou sous l’évier de votre cuisine. C’est-à-dire souvent jusqu’à, voire un peu au-delà de la DLC affichée sur l’emballage. À la condition non négociable qu’il soit fermé. Dès lors que votre lait est ouvert, vous avez un délai maximum d’une semaine pour le boire avant qu’il tourne. Pensez bien à le mettre au frigo une fois ouvert, car à température ambiante le délai est réduit à seulement 24 heures. Une fois ces périodes dépassées, jetez la bouteille ou le carton par précaution. De toute façon, au vu de l’apparence grumeleuse et de l’odeur que dégage le lait périmé, il est peu probable que cela vous donne envie de le boire.

La crème fraîche

Comme le lait, la crème fraîche achetée en grande surface peut se conserver au frais pendant quelques semaines tant qu’elle est fermée. Dès qu’elle est ouverte, votre crème n’est plus stérile et est donc vulnérable aux agressions des bactéries. Vous avez 2 à 3 jours maximum pour l’incorporer à une préparation et pour la consommer. Si vous souhaitez la garder plus longtemps, sachez que la crème fraîche ne se congèle pas. Par contre, rien ne vous empêche de congeler un plat de pâtes carbonara ou un gratin de pommes de terre. Mélangée dans un plat cuisiné, elle se conserve bien mieux que toute seule.

Les fromages au lait cru

Le reblochon, le roquefort, le brie, le morbier et le mont d’Or font tous partie de la famille des fromages au lait cru. Ces derniers sont beaucoup plus fragiles que les fromages pasteurisés qui peuvent être consommés quelques jours à une semaine après leur date de péremption. Les fromages au lait cru et les fromages frais au contraire se gardent entre 2 jours et 2 semaines. L’absence de pasteurisation augmente les chances de contaminations bactériennes et donc d’infections intestinales chez l’humain. Ne vous improvisez donc pas affineur de fromage à la maison sauf si vous avez acheté du fromage à pâte dure. Celui-là peut passer des mois chez vous sans souci. Attention tout de même aux changements de couleur, de texture, d’odeur et à l’apparition de moisissures. Au moindre de signe de détérioration, vous connaissez la chanson : poubelle !

Source: Lire L’Article Complet