Açai : les bienfaits de cette baie et les différentes façons de la consommer

La baie d’açai est une petite bille pourpre qui rappelle la myrtille. En plus de ses atouts gustatifs, cet aliment, originaire d’Amérique du Sud, regorge de nombreuses vertus. Découvrez quelles sont les multiples propriétés de ce “superfruit”.

Restez informée

Grenade, canneberge, myrtille… Ces différentes baies, qui ont une “une concentration élevée en anthocyanines (à savoir des pigments naturels)”, sont classées parmi les “superfruits” car ils sont “exceptionnellement” concentrés en fibres ou en antioxydants, selon l’Agence pour la Recherche et l’Information en Fruits et Légumes (Aprifel). Dans la liste des “superaliments”, on retrouve aussi la baie d’açai, aussi appelé “wassaï” (Euterpe oleracea). Cette petite bille, consommée par les indigènes d’Amazonie depuis des siècles, appartient à la famille des Arécacées. Elle est originaire de l’Amérique du Sud, plus précisément du Brésil.

La baie d’açai est le fruit d’un palmier, nommé “açaizeiro” au Brésil ou “palmier pinot” en Guyane française, qui peut atteindre 20 m de haut. “Les plantations traditionnelles de wassaï répondent aux exigences de l’agriculture biologique et sont le plus souvent situées dans les zones marécageuses”, peut-on lire sur le site du ministère de l’Agriculture. L’açai, qui pousse en grappes le long du tronc de l’arbre, ressemble à la myrtille. Ce petit fruit tropical de 1 cm de diamètre est rond et violet foncé. Cet aliment, composé d’un gros noyau, rappelle le goût des fruits rouges et du chocolat. “Mise en avant pour ses propriétés antioxydantes et énergétiques, cette baie est depuis quelques années très en vogue en Europe et aux Etats-Unis”, indique le ministère de l’Agriculture.

Açai : quels sont ses bienfaits santé ?

L’açai est une mine bienfaits. Cette baie est riche en minéraux et en oligo-éléments. D’après un rapport de l’université du Québec à Chicoutimi (Canada) de 2016, ce petit fruit est une source de calcium, sodium, zinc, manganèse, cuivre, phosphore, magnésium, potassium et de fer. Pour rappel, ces minéraux sont “indispensables au bon fonctionnement de notre corps”, spécifie l’Agence du médicament (Anses). Pour preuve : le fer contribue à la fabrication et au fonctionnement des globules rouges, la calcium participe à la contraction musculaire et cardiaque et le magnésium est “un régulateur du métabolisme.”

Cette baie est également connue pour sa forte teneur en antioxydants, notamment des polyphénols. Ils permettent de lutter contre les radicaux libres, qui sont à l’origine du vieillissement cellulaire. Le National Institute of Health (NIH), institut américain de la santé, explique sur son site que des études en laboratoire ont été portées sur les propriétés antioxydantes de l’açai. “Il a été démontré qu’un mélange de jus dont l’açaï est l’ingrédient principal avait un effet antioxydant chez les humains”, a développé l’institut. Le NIH a également précisé que “la consommation de pulpe de fruit d’açai pourrait réduire la glycémie et le taux de cholestérol chez les personnes en surpoids.”

Cette petite bille pourpre contient aussi une grande quantité de fibres. Cette teneur en fibres stimule le transit intestinal, facilite la digestion et permet d’être rassasié rapidement. En clair, l’açai permet de prolonger la durée de la sensation de satiété et d’éviter les grignotages. Cette vertu peut être intéressante dans le cadre d’un régime. Mais le NIH a signalé que, pour l’heure,“aucune étude n’a été publiée dans des revues pour étayer les affirmations selon lesquelles l’açaï seul favorise une perte de poids rapide.”

Açai : comment consommer cette baie ?

Au Brésil et en Guyane, la baie d’açai est consommée fraîche et pressée. Le ministère de l’Agriculture explique qu’il est possible de déguster cet aliment au petit-déjeuner avec du lait concentré sucré ou au déjeuner ou au dîner avec de la viande ou du poisson. En Europe, l’açai est disponible sous forme de poudre. Dans ce cas, on l’utilise pour préparer un porridge et on le savoure avec des fruits frais. Pour profiter des bienfaits de l’açai, il est préférable de la manger crue ou de boire son jus. Cette baie peut aussi se présenter sous forme de compléments alimentaires (comprimés, gélules).

Sources : l’Agence pour la Recherche et l’Information en Fruits et Légumes (Aprifel), le ministère de l’Agriculture, l’université du Québec à Chicoutimi (Canada), le National Institute of Health (NIH), l’Agence du médicament (Anses)

Source: Lire L’Article Complet