Alicia Keys ouvre les portes de sa somptueuse villa moderniste au bord du Pacifique

Le couple Alicia Keys et Swizz Beatz fait visiter sa fascinante maison au large de San Diego, à l’occasion d’une interview pour le magazine Architectural Digest.

1000 mètres carrés, 20,8 millions de dollars, 1000 oeuvres d’art : trois chiffres qui résument à eux seuls l’immense maison futuriste que la chanteuse Alicia Keys a acquis avec son mari Swizz Beatz (aka Kasseem Dean), en 2019. Le couple a ouvert les portes de cette demeure hors du commun, nichée dans les montagnes californiennes près de San Diego, au magazine Architectural Digest.

https://instagram.com/p/CVx4e8HBCcD

Art et Ferrari

L’interprète de No One et le rappeur ont déjà rebaptisé la villa, conçue par l’architecte américain Wallace E. Cunningham, «Dreamland». Et en voyant les images, on comprend bien le terme de «pays de rêve». Des baies vitrées courant du sol au plafond offrent une vue panoramique sur l’océan Pacifique. Une piscine à débordement vient dialoguer avec les flots. Des œuvres d’art sont disséminées dans toute la propriété (y compris dans le garage, où elles tiennent compagnie à leurs trois Ferrari).

Le couple a compté et il y en a environ…. 1000. Autrement dit, près d’une œuvre par mètre carré, signées par des noms comme Jean-Michel Basquiat, Toyin Ojih Odutola ou encore KAWS. «Au fil des ans, j’ai vu leur collection se développer au fur et à mesure que leur vision s’est élargie pour créer une collection qui représente vraiment l’étendue et la profondeur du travail réalisé par les artistes noirs», explique Thelma Golden, directrice et conservatrice en chef du Studio Museum de Harlem. Les sculptures africaines – un ancien masque d’épaule de cérémonie Baga Nimba du début des années 1900 est un élément précieux – abondent elles aussi.

À écouter : le podcast de la rédaction

Avant de devenir le «chez soi» du couple, l’édifice était déjà largement admiré. Considéré comme «la maison la plus cool d’Amérique», ou un «magnum opus», voire un «chef-d’œuvre architectural», comme le relate AD. Depuis qu’il est la propriété des Dean, le vaste intérieur a été réaménagé en collaboration avec l’architecte Kelly Behun.

Une structure en porte-à-faux intègre du verre du sol au plafond, du béton blanc, de grandes passerelles et des escaliers en lévitation. L’intérieur n’a rien d’impersonnel ou d’aseptisé, contrairement à ce que l’on pourrait penser. Dans une volonté de rendre cette immensité plus chaleureuse, Kelly Behun a introduit des éléments en bois, des tapis en laine marocaine et des sièges recouverts de tissus doux comme du mouton retourné ou du velours.

https://instagram.com/p/CVya02fjPp0

Mais le couple a dû s’armer de patience avant d’en devenir propriétaire. Swizz Beatz avait ainsi choisi une photo de la villa de Wallace E. Cunningham pour l’économiseur d’écran de son téléphone. Lorsque le bien réapparaît sur le marché immobilier et le couple saisit l’opportunité de l’acquérir, malgré l’attachement d’Alicia Keys à Manhattan. «Quand votre fond d’écran prend vie, c’est incroyablement fou», s’enthousiasme-t-ils à AD.

Connus dans le milieu pour leurs fêtes légendaires, le couple se dit impatient d’accueillir des invités dès qu’il sera possible de le faire en toute sécurité. «Quand vous entrez dans notre maison, nous voulons que vous vous sentiez aimé, en sécurité, détendu. Nous voulons que vous passiez un bon repas. Nous voulons que vous vous sentiez inspiré», explique la détentrice de 14 Grammy Awards au magazine.

Source: Lire L’Article Complet