Arthrose du genou : c’est prouvé, la marche réduit les douleurs !

Un nouvel essai montre une importante réduction des douleurs chez les patients atteints de gonarthrose.

Restez informée

« Un kilomètre à pied, ça use les souliers » mais ça protège les genoux ! Les bénéfices de cette activité physique douce sont nombreux pour les seniors, pour la santé osseuse, cardio-vasculaire et articulaire. Une nouvelle étude, publiée dans Arthritis & Rheumatology, confirme l’intérêt de la pratique de la marche chez les patients atteints d’arthrose du genou, ou gonarthrose.

Les chercheurs du Baylor College of Medicine de Houston (États-Unis) ont suivi pendant quatre ans plus de 1 200 personnes âgées de 63 ans en moyenne, souffrant d’arthrose du genou. Trois quarts d’entre eux marchaient régulièrement pour faire de l’exercice. Si les douleurs préexistantes n’étaient pas soulagées, la pratique de cette activité permettrait, d’après l’estimation des scientifiques, de réduire de 40 % le risque de voir un rétrécissement de l’espace articulaire se produire et de développer de nouvelles douleurs par rapport à ceux qui ne pratiquaient pas la marche. « D’après nos résultats, la marche pourrait aider les personnes souffrant d’arthrose à prévenir les douleurs régulières du genou et peut-être des dommages supplémentaires à l’articulation », a déclaré l’auteur principal de l’essai.

L’activité physique permet de renforcer les muscles qui entourent les articulations, comme les ischio-jambiers et le biceps fémoral pour le genou. Les articulations sont alors moins exposées aux chocs et gagnent en stabilité. La dépense participe aussi au maintien du poids. La bonne cadence pour optimiser les profits ? 4 à 6 km/h. Et si possible en variant le rythme.

Gonarthrose : les seniors en première ligne

Environ quatre millions de Français souffrent de cette usure prématurée de l’articulation du genou fréquente à partir de 65 ans et source de douleurs quotidiennes. L’âge et le surpoids constituent des facteurs de risque bien connus (chaque kilo supplémentaire élève la pression sur nos genoux de huit kilos !). Le sexe aussi prédisposerait à cette pathologie articulaire chronique. Les femmes sont en effet plus souvent sujettes à l’arthrose (du genou, mais pas uniquement).

A lire aussi :

⋙ Arthrose : genouillère, orthèse… quelle solution pour soulager les douleurs ?

⋙ Arthrose du genou : les femmes sont plus touchées (et on sait pourquoi)

⋙ Arthrose du genou : mon programme anti-raideurs

Source: Lire L’Article Complet