Astro 2022 : va-t-on enfin voir la lumière au bout du tunnel ?

Encore une fois, notre patience va être mise à rude épreuve. 2020 et 2021 ont été des années difficiles, voire chaotiques, à l’échelle mondiale. Tant collectivement, qu’individuellement.

Et dans cette pandémie si inédite, trouver du réconfort est devenu notre soupape, notamment du côté astrologique de la force. Et bien que les planètes ne soient pas plus épidémiologistes que notre oncle Jean-Michel, elles ont toutefois quelques messages à nous faire passer pour l’année à venir.

Enquête astrale, aux côtés des astrologues Julie Patriat et Annick Pineau.

Astro 2022 : “On prend les mêmes et on recommence” 

Il souffle comme un air de déjà vu sur notre chère année 2022. Et ce, pour le plus grand bonheur d’à peu près personne.

“Durant toute l’année 2021 et jusqu’à l’automne 2022, nous sommes sollicité.e.s par le grand carré Saturne/Uranus”, explique Annick Pineau, astrologue humaniste et enseignante. Cette étape, qui se situe entre Taureau et Verseau, indique que les tensions actuelles vont… perdurer. Soit des tiraillements oscillant entre le “nouveau” (qui correspond à la figure du Verseau) et “l’ancien”, ou le “connu” (qui correspond à celle du Taureau).

“Nous sommes interpellés sur notre degré de liberté ou d’asservissement au profit et à la consommation face à l’urgence de préserver le vivant”, analyse l’enseignante. Clin d’œil angoissant au rapport du GIEC, donc.

L’astrologue Julie Patriat abonde : “L’année va être coupée en deux en terme d’énergie. Avec un début d’année, jusqu’au 11 mai environ, plutôt soft bien que dans la contestation. Saturne sera toujours en Verseau, on restera dans l’énergie de l’année dernière… On prend les mêmes et on recommence !”, constate-t-elle.

Mais cet air (ou ère) de déjà vu ne s’éternisera pas, sans que cela ne s’annonce très réjouissant pour autant.

Agitation astrologique pour la présidentielle 

La présidentielle semble bel et bien agiter le ciel. Au premier tour de l’élection, le 11 avril 2022, Mars sera en Verseau, “ce qui laisse présager quelque chose d’inattendu”, témoigne Julie Patriat.

Puis, entre les deux tours, Jupiter rencontrera Neptune, en Poissons. “Nous sommes en présence de deux planètes pour qui les limites n’existent pas”, indique Annick Pineau.

Pour l’enseignante, entre Jupiter et Neptune, le risque est à l’aveuglement, au chaos et aux mouvements de masse issus de la peur et de l’incertitude. Charmant programme.

Toujours entre les deux tours, et précisément le 14 avril, la Lune Noire passera quant à elle en Cancer. Ce qui présage un retour aux sources, une envie de rester dans son cocon, comme à l’abri du mauvais sort. Ou des résultats du premier tour.

Tournant astral chaotique en mai 

Cette envie de rester comme à l’abri du monde aura selon les astrologues de quoi se justifier. En effet, en mai un tournant opérera dans le ciel – avec Mars et Jupiter en Bélier : “Beaucoup de violence, de contestation, d’action et d’énergie émergeront. On se mettra en marche”, observe Julie Patriat. Un mouvement astral aux répercussions négatives, mais pas que – l’action pouvant aussi amener du positif.

Les mois à venir seront alors cruciaux au vu du positionnement des planètes : le 10 mai, une éclipse totale de Lune en Scorpion aura lieu. Ce qui annonce six mois très importants, explique Julie Patriat, si ce n’est décisifs, entre gestion de la maladie et lever de secret. “Des transformations sont à prévoir”, constate l’astrologue, qui dépeint cette période comme une période de changement, jusqu’à la prochaine éclipse de novembre 2022

Et pendant cet été/automne plutôt conflictuel, Saturne en rajoutera une couche. Avec sa rétrogradation en Verseau du 5 juin au 24 octobre 2022, un sentiment de liberté empêchée se profilera à nouveau (on vous avez prévenu, pour le soupçon de déjà vu). Puis, Jupiter reculera à son tour en Bélier du 29 juillet au 29 novembre 2022 : “il y aura un besoin d’indépendance, de reconnaissance exacerbée, d’émergence d’égo. Un besoin de se libérer”, note la spécialiste Julie Patriat.

Une fin d’année presque optimiste 

Après ces sombres mois, une lueur d’espoir apparaîtra (certainement aidée par l’esprit quasi-inébranlable de Noël). Au bout du tunnel de 2022, Jupiter reviendra en Poisson, pour davantage de douceur et moins de violence en cette fin d’année. Scénario similaire à celui de 2021.

Annick Pineau interprète que les astres semblent nous inviter à privilégier les activités et les relations qui contribuent à l’équilibre intérieur. “Les planètes nous disent qu’on ne peut plus rester comme avant”, conclut de son côté Julie Patriat. Message astral plein de sagesse – et visiblement en accord avec ce qu’essaye de nous dire la Terre.

Les signes les plus sensibles à l’année 2022 

Outre les interprétations collectives, certains signes seront plus affectés que d’autres par la danse des planètes. Comme le Bélier, clairement touché. Et qui sera guidé en 2022 par “une super énergie pour avancer, pour démarrer quelque chose”, analyse Julie Patriat.

Les Balances (signe opposé au Bélier) auront quant à elles un regain d’énergie à l’automne 2022. Energie qu’elles mettront à profit pour investir de nouvelles relations et de nouvelles activités.

Le Cancer sera aussi affecté en 2022, par la Lune Noire qui passera en son signe le 14 avril. Ce qui signifie concrètement “qu’on se recroqueville, qu’on est dans l’intimité, dans l’importance de la famille et de la sécurité”, indique Julie Patriat. 

Les Capricornes (signe opposé au Cancer) baigneront de leur côté dans l’insatisfaction : “La période n’est pas propice aux choix, mais offre un précieux temps d’introspection pour réinterroger nos valeurs, nos désirs, ce qui nous anime et nous fait vibrer“, encourage l’enseignante en astrologie, Annick Pineau. 

2022 sera également l’année des Poissons : “C’est hyper positif pour les Poissons et les ascendants Poissons, constate Julie Patriat. Jupiter est en Poisson, c’est un élan, un coup de pouce”. Annick Pineau complète : “La principale ressource de ce signe est le courage d’accompagner la vague, de composer avec le flux sans subir”. Tout en évitant de tomber dans les vieux travers du signe, à savoir se réfugier dans le rêve. Bien que la période que nous vivons s’y prête volontiers.

  • Astrologie : connaître son Noeud Nord pour trouver le sens de sa vie
  • Les pires défauts de chaque signe astrologique

Source: Lire L’Article Complet