Attention à votre consommation de mélatonine

La prise régulière de mélatonine est associée à de nombreux problèmes de santé, alerte un nouveau rapport scientifique qui recommande de limiter l’usage de ce complément.

Restez informée

Pour mieux dormir et contrer vos troubles du sommeil, vous prenez peut-être des compléments alimentaires à base de mélatonine. Mais attention, cette molécule, appelée hormone du sommeil, n’est pas sans risque pour la santé. Selon un article publié le 27 juillet dans la revue scientifique JAMA, la prise régulière de mélatonine pourrait entraîner plusieurs problèmes de santé, notamment un important déclin cognitif et des troubles psychiatriques à long terme.

Dépression, fatigue, hypertension, démence…

Dans le détail, les effets des doses élevées et à long terme de la mélatonine sont encore très mal connus. Mais la prise régulière de ce médicament semble être associée à un risque accru de fatigue, de dépression, de maux de tête, d’étourdissements, d’augmentation de la tension artérielle et du rythme cardiaque. Et, selon les autorités sanitaires américaines, il existe en lien entre la prise de cette hormone et la survenue d’un déclin cognitif important, voire de démence.

À petite dose, sur une courte durée uniquement

Actuellement, le principal problème autour de la mélatonine est qu’elle est souvent considérée comme plus sûre et moins dangereuse que les somnifères puisqu’il s’agit d’une hormone naturellement produite par le corps humain. Mais, bien que naturelle, la mélatonine n’est pas dépourvue d’effets secondaires.

Ce qui inquiète les experts américains cités dans l’article du JAMA, c’est que de plus en plus de personnes semblent utiliser des doses supérieures à 5 mg par jour et sur le long terme.

En France la mélatonine est soumise à une réglementation plus stricte : elle est en vente libre lorsqu’elle apporte moins de 2 mg de mélatonine par jour, mais revêt le statut de médicament disponible uniquement sur ordonnance au-delà de cette dose.

Dans les deux cas, il est impératif de ne pas s’automédicamenter, de respecter les doses prescrites ou inscrites sur la notice et de ne pas recourir à la mélatonine sur une longue période.

Peu d’efficacité contre l’insomnie

Sachez enfin que la mélatonine est utile dans certaines situations ponctuelles, notamment en cas de décalage horaire ou comme aide au sommeil occasionnelle. Mais son efficacité à long terme pour traiter les troubles du sommeil comme l’insomnie n’a pas été prouvée.

Source: Lire L’Article Complet