Bactéries : quelles maladies est-on susceptible de contracter aux toilettes ?

En général, les toilettes n’inspirent pas confiance. Et pour cause, bien qu’elles soient propres en apparence, les cabinets peuvent tout de même cacher de nombreux agents pathogènes invisibles à l’œil nu. Quelles bactéries prolifèrent dans ce lieu ? Quelles maladies peut-on attraper aux toilettes ? On fait le point.

Restez informée

Téléphone portable, sac à main, tapis de sport… De nombreux objets que nous utilisons au quotidien sont remplis de microbes. Parmi les nids à bactéries, on retrouve également certains lieux, tels que la cuisine, la salle de bain ou encore les toilettes.

Ce n’est pas un secret, plusieurs micro-organismes pullulent dans les cabinets. La raison est simple : les bactéries constituent une grande partie des matières fécales. Les selles peuvent ainsi transporter différents agents pathogènes transmissibles, comme les bactéries Salmonella, Enterococcus, Escherichia coli, Shigella, Staphylococcus, Streptococcus, mais également des virus comme les norovirus, les rotavirus ou encore les virus des hépatites A et E.

C’est pourquoi de nombreuses personnes s’accroupissent ou recouvrent la lunette des toilettes publiques de nombreuses couches de papier avant de s’asseoir. Bien qu’il soit peu probable de développer une infection dans ce contexte, les risques de contamination sont tout de même possibles dans les toilettes.

Dans ce lieu, en plus de se méfier du siège des toilettes, il convient surtout de faire attendre à certaines surfaces, telles que les poignets de porte ou les sèches mains, qui peuvent être souillées par les selles et donc être infectées. Si on ne se lave pas les mains après un passage aux toilettes et qu’on les porte à sa bouche, son nez ou ses yeux, il est possible de développer une infection. Mais quelles pathologies peut-on contracter aux toilettes ?

Le coronavirus pourrait être attrapé aux toilettes

Plusieurs travaux, notamment une étude parue dans la revue Gastroenterology, a révélé que la Covid-19 pouvait être détectée dans les matières fécales. C’est d’ailleurs pour cela que des traces de coronavirus ont été retrouvées dans les eaux usées. Une récente étude chinoise parue dans la revue Physics of Fluids de l’Institut Américain de Physique, a dévoilé que la chasse d’eau des toilettes pouvait libérer des particules suspendues dans l’air. Ces aérosols peuvent transporter la Covid-19 et contaminer les personnes présentes dans les cabinets car elles inhaleraient ces particules.

Une autre étude, publiée en mars dernier dans la revue scientifique JAMA, a révélé que les patients souffrant de la Covid-19 contaminaient facilement certains lieux ou objets. Dans l’étude, les chercheurs ont découvert que les toilettes, la cuvette, le lavabo et la poignée de porte étaient positifs au coronavirus. Les scientifiques ont ainsi insisté sur l’importance de désinfecter certains endroits et certaines surfaces pour éviter la contamination.

Toilettes : il est possible de contracter la gastro-entérite

Autre maladie que l’on peut attraper aux toilettes : la gastro-entérite. Cette infection du tube digestif est d’origine virale. Dans ce cas, elle est causée par des virus tels que le rotavirus ou l’adénovirus. Mais cette maladie peut également être provoquée par un parasite ou une bactérie, principalement Escherichia coli. Ces divers agents pathogènes peuvent être retrouvés dans les matières fécales. Pour contracter cette pathologie, il faudrait ainsi que les selles d’une personne malade entre en contact avec les fluides corporels.

Bien que cette situation soit rare, elle est possible. Et pour cause, des gouttes d’eau projetées lorsque que l’on tire peuvent transporter ces micro-organismes, selon une étude publiée dans revue Physics of Fluids. Résultat : on peut attraper la maladie si on ne ferme pas la cuvette des toilettes avant de tirer la chasse d’eau. Les microbes libérés et projetés par la chasse d’eau peuvent se retrouver sur le siège des toilettes, les murs, le papier, le bouton de la chasse d’eau ou les poignées des portes. Ces agents pathogènes peuvent également entrer en contact avec les muqueuses et donc nous contaminer.

Est-il possible d’attraper des MST aux toilettes ?

Il s’agit d’une angoisse pour certaines personnes et d’une des questions que l’on retrouve souvent sur les forums. Cette idée, qui est largement répandue, est fausse. Il existe peu de risques de contracter des maladies sexuellement transmissibles (MST) en s’asseyant sur la lunette des toilettes. La raison est simple : les bactéries responsables de ces infections et pathologies survivent très peu de temps en dehors de l’organisme. Pour être contaminé, il faut un contact direct entre les fluides des corps humains. Pour rappel, les maladies sexuellement transmissibles se transmettent principalement lors d’un rapport sexuel, vaginal, anal ou oral.

Source: Lire L’Article Complet