Bien que nécessaire, Jean Dujardin, se dit fatigué du mouvement #MeToo

Alors que sortira prochainement en salles son dernier film “J’accuse”, réalisé par le très controversé Roman Polanski, l’époux de la patineuse Nathalie Péchalat a donné son avis sur le mouvement #MeToo dans les colonnes du magazine Elle. Et si Jean Dujardin se félicite de cette gigantesque prise de parole, il se dit aussi irrité des répercussions qu’elle peut avoir sur sa vie d’homme.

Le prochain long métrage de l’acteur de 47 ans fait déjà couler beaucoup d’encre, avant même sa sortie au cinéma le 13 novembre prochain. Et pour cause, Roman Polanski, plusieurs fois accusé de viol au cours de ces dernières années, en est le réalisteur. Plusieurs femmes sont alors montées au créneau lorsque le film a été sélectionné pour participer au festival intertional du film de Venise, protestant contre cette visibilité médiatique. Si Jean Dujardin n’a pas souhaité s’étendre sur la polémique entourant le film, il a tout de même fait part de son ressenti concernant le mouvement #MeToo, relancé deux ans auparavant par l’actrice Alyssa Milano. D’après lui, “c’était nécessaire“, mais il déplore de devoir sans cesse se justifier : “Je suis né d’une femme, je vis avec une femme et je viens d’avoir une fille. Mon idée de la femme ne va pas sans celle de son respect. Mais être obligé de le dire c’est être suspect. C’est fatiguant.“, lâche-t-il dans l’interview accordée au magazine Elle. Le jeune papa reconnaît néanmoins l’importance du mouvement dans notre société : “Ce que quelqu’un pouvait dire il y a vingt ans, il ne le dira plus aujourd’hui et encore moins demain”, constate-t-il, avant de poursuivre : “Ma vision est en permanente évolution et j’espère qu’on perdra les réflexes machistes“.

View this post on Instagram

#jaccuse de #romanpolanski sortie le 13 novembre

A post shared by Jean Dujardin (@jeandujardin) on

#jaccuse de #romanpolanski sortie le 13 novembre

Une publication partagée par Jean Dujardin (@jeandujardin) le 27 Oct. 2019 à 1 :48 PDT


Déjà papa de deux grands garçons, celui qui représente le mieux le cinéma français à l’étranger est toujours resté très discret sur sa vie privée. Mais interrogé par le magazine, l’ex de la comédienne Alexandra Lamy est également revenu sur sa récente paternité, fruit de son amour avec Nathalie Péchalat. Et il semblerait que sa petite fille Jeanne, née le 5 décembre 2015, soit une source intarissable de bonheur : “Une fille pour un père, c’est absolument unique“, dévoile-t-il. “C’est de l’ordre d’un amour absolu que je ne peux pas expliquer et que je subis bien volontiers. C’est dans le contrat !

Source: Lire L’Article Complet