Ces jeux refusent que vous sortiez des sentiers battus

Parfois, on voudrait juste un peu plus de liberté. Et si ces jeux donnent l’impression d’un monde totalement ouvert, ce n’est pas forcément le cas. Attention, les titres cités ne sont pas mauvais pour autant !

Ah, ce sentiment de liberté distillé par nos jeux vidéo préférés. Avec l’avènement des nouvelles technologies, les mondes autrefois bridés peuvent s’ouvrir. C’est simple : la mode est aux grands espaces. On peut citer énormément d’exemples, aussi bien GTA que les jeux Ubisoft (Far Cry, Assassin’s Creed, etc) ou encore les RPG de Bethesda (Fallout, The Elder Scrolls). Mais parfois, les développeurs donnent simplement l’impression d’un monde ouvert. Sauf que ce n’est pas le cas et, au fil des heures de jeu, on remarque rapidement les contraintes. On vous propose donc une sélection de ces titres qui refusent que vous sortiez des sentiers battus.

Jedi : Fallen Order

On aurait pu croire Jedi : Fallen Order plus permissif en tant que Star Wars composé de 8 mondes. Mais ce n’est pas le cas. Le gameplay Metroidvania n’encourage pas l’exploration. Certes, ce n’est pas un mauvais jeu, mais la carte du monde n’est pas forcément évidente ou intéressante.

Mafia

Mafia, contrairement à ce qu’on pourrait penser, n’est pas très libre. Oui, il s’agit d’un monde ouvert, mais le titre pousse à conduire convenablement. Le moindre excès de vitesse et la police ne vous lâche pas. Se déplacer en voiture s’apparente parfois à une corvée.

Metro Exodus

Metro Exodus présente un monde post-apocalyptique très travaillé et l’envie d’explorer est indéniable. Finalement, le titre prend la forme d’un couloir et la découverte n’est pas forcément encouragée. La carte est délimitée et ne pousse pas à prendre des risques.

Deus Ex : Human Revolution

Deus Ex : Human Revolution a un problème lors de sa mission Sécurisation de l’usine de Sarif Industries. Il est demandé de sauver les otages, et donc de vous presser, mais qu’importe votre vitesse l’issue reste la même : ils sont morts. En plus d’empêcher l’exploration, cette urgence factice est incohérente.

Far Cry 4

Far Cry brise souvent l’immersion mais le quatrième épisode reste le pire. Si vous sortez un peu de la zone en pleine mission, une notification s’affiche. Et à chaque fois, la carte est étonnamment étroite et vous laisse peu de possibilités. Un monde ouvert est censé favoriser la liberté.

Source: Lire L’Article Complet