Ces trailers trompeurs sur le jeu final

Ces incroyables trailers ont finalement fait de la pub à des jeux très moyens, voire mauvais. Un des ravages du marketing, qui peut parfois se révéler complètement trompeur. 

Faire un trailer est devenu indispensable pour espérer pouvoir faire vendre son jeu. C’est un excellent moyen de permettre une certaine anticipation chez les joueurs, en leur montrant ce qui les attend dans le jeu en question, daigneraient-ils en profiter lors de sa commercialisation. Ainsi, de manière générale, les éditeurs et studios en profitent pour mettre le paquet dans ces bandes annonces essentielles pour toute stratégie marketing. Le problème, c’est que parfois, ils y vont un peu trop fort, en montrant des images certes alléchantes, mais qui ne reflètent en rien le produit final. Si une telle technique peut susciter l’intérêt des joueurs à court terme, il ne faudra cependant pas longtemps avant qu’ils ne se rendent compte de la supercherie… Et là, le bad buzz peut être terrible.

Dead Island

Si l’on demande à des tas de joueurs quel est le trailer le plus marquant de ces 10 dernières années, certains répondront sans aucun doute celui de Dead Island sorti en 2011. Une incroyable vidéo qui a donné envie à des tas de joueurs. Mais le problème, c’est que le jeu fut quant à lui médiocre, étant à des lieues de la promesse de cette fameuse bande-annonce.

Fallout 76

Voilà tout le problème des trailers en live-action : ils donnent certes une très bonne image du jeu qu’ils sont sensés supporter, mais ils peuvent aussi se révéler complètement trompeur sur la marchandise. C’est évidemment le cas pour ce trailer de Fallout 76, qui s’est révélé être un des plus gros échecs de Bethesda ces dernières années, la faute à des tas de bugs, des microtransactions à foison et un scénario complètement pourri.

Halo 5

Halo 5 Guardians est sans aucun doute le Halo le moins apprécié des fans de la licence. Pourtant, avant sa sortie, il y avait de quoi se hyper : des tas de trailers hyper cool comme celui-ci, en live-action, ont permis de faire monter la pression avant la commercialisation du jeu. Dommage. Comme quoi, un excellent trailer ne suffit pas : il faut que le jeu suive !

Crackdown 3

Crackdown 3 est l’une des plus grosse désillusions de ces dernières années. Présenté notamment grâce à un trailer hyper fun au cours de l’E3 2014, il s’est révélé être une sorte de coquille vide avec un gameplay affreux et une répétitivité incroyable. Dommage pour une licence qui s’en sortait finalement plutôt bien jusque là.

No Man’s Sky

C’est le classique dans le genre. No Man’s Sky était vendu comme un jeu permettant une liberté absolue dans un monde généré procéduralement, où les joueurs pourraient se rencontrer et planifier des expéditions spatiales à plusieurs. Le trailer de l’E3 2014 fut particulièrement trompeur puisque le jeu sera finalement très loin des images montrées. Il faudra patienter de nombreux patchs et plusieurs années pour que No Man’s Sky n’y parvienne.

Source: Lire L’Article Complet