Chine : La tenniswoman Peng Shuai disparait après avoir accusé de viol un ministre

La chaîne d’État chinoise a publié un mail qui serait prétendument écrit par la joueuse…

Le 2 novembre dernier, la championne de tennis chinoise, Peng Shuai, a posté un témoignage sur le compte officiel Weibo (le Twitter chinois) avant d’être supprimé par le gouvernement. Pour cause ? Elle a accusé l’ancien vice-Premier ministre Zhang Gaoli de viol, des faits qui se seraient déroulés en 2018.« J’avais très peur. Cet après-midi-là, j’ai d’abord refusé. Je n’arrêtais pas de pleurer », pouvait-on lire dans son message. « En proie à la peur et au trouble (…) j’ai cédé et nous avons eu un rapport sexuel », a-t-elle ajouté. Deux jours plus tard, la joueuse de 35 ans à disparu des radars, du jour au lendemain. Depuis, le hashtag, #Whereispengshuai est en tendance sur Twitter.

#WhereIsPengShuai this is crazy!! pic.twitter.com/1r8WrqsNLr

Mercredi soir, la chaîne d’État chinoise a publié un mail qui serait prétendument écrit par la joueuse, sans pour autant que l’authenticité ne soit prouvée. « Bonjour à tous, c’est Peng Shuai. Les informations, notamment concernant l’accusation d’agression sexuelle, sont fausses. Je ne suis ni disparue ni en danger. J’étais juste au repos chez moi, tout va bien. Merci encore d’avoir pris de mes nouvelles », aurait-elle écrit. Pourtant, nombreux sont ceux qui ne croient pas en l’authenticité du message.

Chinese tennis star Peng Shuai has sent an email to Steve Simon, the WTA Chairman & CEO, CGTN has learned. The email reads: pic.twitter.com/uLi6Zd2jDI

« Le communiqué publié par les médias officiels chinois concernant Peng Shuai ne fait qu’augmenter mon inquiétude quant à sa sécurité et sa localisation. (…) J’ai du mal à croire que Peng Shuai ait effectivement écrit l’e-mail que nous avons reçu et qu’elle puisse penser les mots qui lui sont attribués« , s’est inquiété Steve Simon, le patron de WTA. « Je suis dévastée et choquée. J’espère qu’elle est en sécurité et qu’elle va être retrouvée le plus vite possible. Ça doit faire l’objet d’une enquête et nous ne devons pas rester silencieux », a écrit Serena Williams sur Twitter. Affaire à suivre… En France, de nombreuses femmes politiques ont dénoncé des viols, des agressions sexuelles et du harcèlement sexuel dernièrement.

I am devastated and shocked to hear about the news of my peer, Peng Shuai. I hope she is safe and found as soon as possible. This must be investigated and we must not stay silent. Sending love to her and her family during this incredibly difficult time. #whereispengshuai pic.twitter.com/GZG3zLTSC6

Source: Lire L’Article Complet